L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Déclaration d'Alger, une base pour une stratégie palestinienne unifié

Le vice-président du Conseil national palestinien, membre du Bureau politique du Front démocratique pour la libération de la Palestine, Ali Faissal, a salué "la Déclaration d'Alger" issue de la 17e Conférence de l'Union des parlements des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (UPCI), tenue en Algérie les 29 et 30 janvier, laquelle "constitue une base pour une stratégie palestinienne unifiée face à l'occupant" sioniste."L'Algérie est connue pour son soutien au peuple palestinien et à sa résistance depuis le déclenchement de la Révolution palestinienne", a-t-il soutenu, ajoutant que "l'Algérie a été, tout au long des étapes du conflit palestino-sioniste, présente aux côtés du peuple palestinien, notamment en cette phase, en abritant la Conférence d'unification des factions palestiniennes en vue du rétablissement de l'unité nationale et la réhabilitation de la cause palestinienne en tant que cause centrale".Et de préciser que l'Algérie a réalisé cet objectif, comme confirmé lors du sommet arabe de novembre dernier, en insistant sur le soutien au peuple palestinien dans les fora internationaux à tous les niveaux contre les politiques rejetant son droit à l'autodétermination et ce, à travers l'établissement de son Etat indépendant sur l'ensemble de ses territoires occupé avec Al-Qods comme capitale outre le retour de tous les réfugiés conformément à la résolution onusienne 194."L'Algérie a poursuivi son soutien au peuple palestinien, à son unité et à sa résistance à travers l'adoption de +la Déclaration d'Alger+ par les parlements des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), la conférence ayant été sanctionnée par une série de décisions affirmant l'attachement à la cause et aux droits du peuple palestinien, face aux autorités de l'extrême droite fasciste et au racisme" sioniste, a-t-il poursuivi.Il a salué, dans ce sens, la clause contenue dans la récente "Déclaration d'Alger" relative à la condamnation de toutes les mesures visant la judaïsation d'Al-Qods et de ses symboles sacrés, notamment la mosquée d'Al Aqsa, arguant que "tout cela n'aurait pas été possible en l'absence du soutien constant de l'Algérie au peuple palestinien et des sacrifices du peuple palestinien qui a consenti de lourds sacrifices et des dizaines de milliers de martyrs, de prisonniers et de blessés dans ses combats pour la libération, et le soutien des personnes éprises de liberté de la nation arabo-musulmane et du monde entier". Par ailleurs, le responsable palestinien a réclamé la libération des prisonniers palestiniens, "enfants de la résistance contre l'occupation sioniste", réitérant l'attachement du peuple palestinien au choix de la résistance et de l'Intifadha et à l'application des décisions du Conseil national palestinien et la Déclaration d'Alger qui constitue "une base de la stratégie palestinienne unifiée face à l'occupation" sioniste.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré