L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

RC Kouba

Un retour dans la cour des grands?

Le président Rafik Chaâbane a beau appeler à l'union autour du RCK, mais jusqu'à l'heure, ces appels semblent être tombés dans l'oreille d'un sourd.

Contre vents et marées, le club koubéen réalise un début de saison époustouflant. Pourtant, l'équipe souffre sur pratiquement tous les plans, avec un président, Rafik Chaâbane, qui se bat seul pour assurer une aisance financière pour son équipe, ainsi que le fait que l'entraîneur en chef, El Hadi Khezzar, a quitté le navire, avant même le coup d'envoi de la nouvelle saison.
En l'absence d'un coach principal, c'est l'adjoint et ancien latéral droit du Raed, Larbi Hosni, qui a accepté d'assurer l'intérim. Et Hosni a su renverser la vapeur, en permettant à son équipe de remporter 5 victoires en autant de rencontres, dont la dernière a été celle de vendredi dernier, au stade Omar-Benheddad de Kouba, face à l'USM Bel Abbès (1-0). Hosni peut se targuer d'avoir sous la main un amalgame de joueurs chevronnés, entre autres Sid Ali Yahia Chérif, Rafik Boussaïd et Ahmed Gasmi, ainsi que des jeunes talentueux, à l'image de Amine Mechti et Islam Hérida. C'est d'ailleurs l'expérience de Yahia Chérif qui a permis de signer deux victoires, alors que Gasmi a été l'auteur du but victorieux vendredi, d'un retourné acrobatique. Le club qui a enfanté par le passé les Amirouche, Assad, Chaïb, Kaci Saïd, Sebbar, Sefsafi et les frères Aït Chegou, pour ne citer que ceux-là, montre déjà ses griffes et affiche son ambition de jouer les premiers rôles pour retrouver la Ligue 1, qu'il a quittée depuis presque une décennie. Les amoureux d'«El Khadra» commencent à voir grand en affirmant que leur équipe a toutes les aptitudes pour atteindre cet objectif. Seulement, l'on s'accorde à dire que ce qui risque de stopper la bonne marche de cette équipe est le volet ayant trait aux finances.
Le président Rafik Chaâbane a beau appeler à l'union autour du RCK, mais jusqu'à l'heure, ces appels semblent être tombés dans l'oreille d'un sourd. Du côté des autorités locales, on affirme qu'étant donné que c'est, actuellement, la période de campagne électorale pour les locales du 27 novembre prochain, rien ne peut se faire jusqu' après ce rendez-vous. Entre-temps, l'équipe continue d'avancer et ses supporters de rêver. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours