L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Comment l'Algérie a chipé Bennacer au Maroc

Nasser Larguet raconte

Avec trois nationalités sportives potentielles, le milieu de 25 ans a finalement opté pour l'Algérie plutôt que le Maroc et la France.

Le cas des joueurs binationaux demeure parfois un sujet de tensions entre certaines sélections. Avec des joueurs originaires de Belgique, des Pays-Bas, de France ou encore d'Espagne, le Maroc a pourtant réussi à constituer un formidable amalgame et les Lions de l'Atlas brillent lors du Mondial 2022 au Qatar en se qualifiant pour les quarts de finale. Sous la férule de Walid Regragui, lui-même né en banlieue parisienne, la sélection du Maghreb a marqué les esprits au Qatar. Invité de l'émission l'After Foot sur RMC, Nasser Larguet a pourtant révélé qu'un autre joueur de talent aurait pu aider l'équipe mais préféré porter le maillot des Fennecs: Ismaël Bennacer. «Je pense qu'avec la performance du Maroc, le pourcentage de choix pour le Maroc sera un peu plus grand, a ainsi lancé l'ancien DTN de la fédération marocaine au sujet des binationaux. [Un joueur raté par le Maroc?] Le joueur que j'avais sollicité c'est Bennacer qui a choisi l'Algérie. Il pouvait choisir trois nations. Il pouvait choisir le Maroc par son papa, l'Algérie par sa maman et la France par sa naissance. Il avait les trois nationalités et on l'avait invité.» Le milieu de terrain formé à Arles-Avignon mais révélé en Italie du côté de Empoli a décidé de porter les couleurs de l'Algérie dès 2016. Avec les Fennecs, celui qui évolue désormais à l'AC Milan a notamment gagné la coupe d'Afrique des nations en 2019. Mais si le choix d'Ismaël Bennacer a fait naître quelques regrets dans l'esprit de Nasser Larguet, le technicien a préféré retenir le positif dans la stratégie du Maroc autour des joueurs binationaux. «On l'avait invité. On était d'accord avec le papa. Et puis au dernier moment, il a fait le choix de l'Algérie. C'était un grand regret pour nous parce que c'était un très bon joueur, a enchaîné Nasser Larguet. En même temps nous avons gagné Hakimi, nous avons gagné Mazraoui, nous avons gagné Ziyech, nous avons gagné Amrabat, nous avons gagné Saïss. Je dirais que proportionnellement, nous avons plus gagné de joueurs.» Guendouzi était parmi les joueurs ciblés. Mais à l'inverse de Bennacer, le joueur actuellement présent au Qatar avec les Bleus a rapidement refusé la sélection marocaine. «Je l'avais sollicité l'époque pour les moins de 20 ans, a dévoilé Nasser Larguet. Lui et son papa avaient été très clairs avec nous en disant que ce qui l'intéressait c'était l'équipe de France. C'est un choix tout à fait respectable.»

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours