L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Election présidentielle de la CAF

Motsepe présentera son programme demain

Le propriétaire de Mamelodi Sundowns s'est attelé, ces derniers jours, à aller convaincre les présidents de Fédérations qui voteront lors de l'AGE du 12 mars prochain.

Le Sud-Africain Patrice Motsepe, candidat pour l’élection du président de la Confédération africaine de football (CAF), va présenter son programme jeudi, rapporte lundi la presse locale. Jusque-là très discret, contrairement aux autres candidats, l’homme d’affaires (59 ans) va présenter son « manifeste » aux médias, le 25 février. L’intéressé l’a confirmé lors d’une réunion du Conseil des associations de football en Afrique australe (COSAFA) à laquelle Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale (FIFA), assistait. Le COSAFA a d’ailleurs exprimé un soutien entier à Motsepe par la voix de son président, Philip Chiyangwa. Ces derniers mois, le propriétaire de Mamelodi Sundowns, pensionnaire de première division sud-africaine, s’est surtout attelé à aller convaincre les présidents de fédérations qui voteront lors de l’Assemblée générale élective (AGE) le 12 mars prochain à Rabat (Maroc). Danny Jordan a affiché sa confiance, rappelant que la présence de Gianni Infantino en 2017 avait porté chance au Malgache Ahmad Ahmad, élu à la tête de la CAF cette année-là. « La dernière fois que le président de la FIFA est venu dans la région, le candidat de l’Afrique australe est devenu le président de la CAF. Et le voilà à nouveau. Le succès entraîne le succès », a glissé le patron de la SAFA. Outre Motsepe, trois autres candidats sont en course pour la succession du Malgache Ahmad Ahmad, dont la candidature a été rejetée en interne par le Comité exécutif. Il s’agit du Sénégalais, Augustin Senghor, de l’Ivoirien, Jacques Anouma, et du Mauritanien Ahmed Yahya. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) examinera le 2 mars prochain à Lausanne la demande d’annulation de la suspension pour détournements de fonds décidée en novembre dernier par la FIFA à l’encontre d’Ahmad Ahmad, qui veut des « mesures provisionnelles afin de pouvoir se présenter aux élections de la CAF ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours