L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Présidence de la LFP

Medouar fait durer le suspense

«Tout sera tiré au clair au cours de cette semaine. Je dois trancher sur ma candidature ou non incessamment», a indiqué Medouar

Le président sortant de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar, fait face à un mouvement de contestation de la part de son désormais ancien Bureau exécutif. Ces derniers ont saisi les ministères de la Jeunesse et de Sports et celui de l'intérieur pour demander l'annulation de l'Assemblée générale ordinaire, tenue jeudi dernier, la considérant comme «anti-statutaire». Entre- temps, Medouar est préoccupé par un autre volet, à savoir celui de l'Assemblée générale élective, fixée au mercredi 22 décembre. Pour l'heure, l'ancien premier responsable de l'ASO Chlef n'a pris aucune décision quant à une éventuelle candidature, en vue de briguer un deuxième mandat. Il l'a d'ailleurs fait savoir dans une déclaration à l'APS en indiquant: «Au jour d'aujourd'hui, je n'ai pris aucune décision. Je suis en période d'observation, je dois d'abord connaître la tendance, ratisser large, avant de me prononcer définitivement sur ma candidature.» A vrai dire, selon des sources, Medouar veut avoir un Bureau qui a la même vision que lui, afin d'éviter de tomber dans «les mêmes erreurs» du passé. Appelé à faire le bilan de son mandat, Il le juge «fortement perturbé», mais cela ne l'a pas empêché, dit-il, «de gérer la situation, dans des conditions difficiles, même si cela n'a pas été évident». «Donc, un éventuel 2e mandat serait nécessaire pour poursuivre mon programme et préserver la stabilité. Tout sera tiré au clair au cours de cette semaine. Je dois trancher sur ma candidature ou non incessamment», a-t-il conclu. Selon des sources au fait des affaires de la LFP, Medouar sera bel et bien candidat à sa propre succession. Dans cette échéance électorale, il aura déjà en face de lui l'ancien président du conseil d'administration de l'ES Sétif, Azzedine Arab. Celui-ci s'est dit très enthousiaste à l'idée de présider l'instance de gestion de football professionnel «après avoir été membre du bureau exécutif de la LFP pendant 7 ans, sous la présidence de Mahfoud Kerbadj.» Autre nom qui revient avec insistance, ces derniers temps, celui de Saïd Allik, président du club sportif amateur (CSA) de l'USM Alger. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours