L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

JS Kabylie

Les premiers effets de l’instabilité apparaissent

La situation reste difficile pour la nouvelle direction qui doit aussi convaincre une bonne partie des supporters de ses bonnes intentions.

Les premiers signes de l'instabilité que vit la JSK commencent à apparaître. Alors que les joueurs sont, selon nos sources, divisés sur le changement de direction du club, le staff technique, lui, à sa tête, Henri Stambouli, montre des appréhensions sérieuses sur son avenir au club. En effet, la présidence de Yazid Yarichène a tout intérêt à réagir, rapidement, pour lever les équivoques sur ses réelles intentions, quant aux changements effectués par l'ancien président Cherif Mellal. L'entraîneur en chef qui a été ramené par ce dernier, ignore encore la réaction à son encontre de la nouvelle direction. Pareil pour beaucoup de recrues qui restent encore dans le flou sur leur avenir, malgré les contrats paraphés avec Cherif Mellal. En effet, la situation du club commence déjà à s'empêtrer à la veille de la reprise des compétitions nationales et continentales. L'instabilité semble coller à ce club qui tient toujours bon mais jusqu'à quand? Ces conditions, selon beaucoup de supporters, interpellent la nouvelle direction pour mettre un terme en toute urgence au flou qui entoure les éléments recrutés par Mellal. Yarichène doit en effet s'exprimer clairement, non pour rassurer ces derniers, mais surtout les supporters qui s'inquiètent plus que jamais de l'impact de la situation. Aujourd'hui, en plus des assurances à donner aux joueurs et au staff technique, la nouvelle direction se trouve face à un défi majeur qui est de démarrer une équipe qui a déjà entamé le travail. L'on annonce un autre stage prévu le 27 du mois de septembre jusqu'au 8 octobre à Alger, pour préparer l'équipe à la compétition qui commence bientôt. La nouvelle direction devra également trouver des solutions aux impayés des joueurs, ainsi que les licences africaines qui excluent certains joueurs,comme Juba Oukaci qui a été éloigné du club puis repêché pour une condamnation pour consommation de drogue. Aussi, la situation reste difficile pour la nouvelle direction qui doit aussi convaincre une bonne partie des supporters de ses bonnes intentions. La majorité, qui continue de soutenir Cherif Mellal et attend toujours son retour, doit être convaincue que la nouvelle direction va maintenir le cap du retour de la JSK sur la scène internationale. Un objectif qui est à mettre à l'actif du président sortant, mais qui reste à consolider avec un titre. Par ailleurs, en plus des salaires des joueurs, la nouvelle présidence doit aussi débloquer la situation financière et pousser les sponsors à mettre la main à la poche. Ces derniers ont été si avares que les déplacements et les séjours de l'équipe ont été assurés grâce à des quêtes lancées par les supporters. Un fait qui renseigne sur le fait que la nouvelle direction doit impérativement gagner la confiance de ses supporters, si elle veut durer dans le temps.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours