L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Cameroun

Le clash Song-Onana repart de plus belle!

Le portier de l'Inter Milan a dénoncé un mensonge sur les réseaux sociaux...

Après avoir décidé de quitter le rassemblement du Cameroun en pleine Coupe du monde, suite à sa suspension en raison d’un désaccord avec son sélectionneur Rigobert Song, le gardien André Onana avait rapidement publié un communiqué pour se défendre d’avoir abandonné son pays. Depuis, plus d’une semaine a passé et l’affaire n’a toujours pas été éclaircie. De nombreuses interrogations sont encore présentes. Mais une vidéo qui a fuité sur les réseaux sociaux ce jeudi confirme au moins la thèse d’une brouille liée au style de jeu du portier de 26 ans. «Il est venu me voir la veille du match (contre la Serbie, ndlr). Je lui ai dit: « Je n’ai pas le temps, je suis en train de préparer mes gars, (explique ici Song, filmé à son insu, dans une vidéo relayée par le média La Tanière). Si tu voulais me parler, il fallait venir avant. Hier, c’est moi qui t’ai appelé, tu n’es pas venu ». À l’entraînement, il fait son one-man show, il joue avec les pieds. Je l’appelle et lui dis: « Mon petit, ce sont des risques. Joue le ballon sur le côté. C’est plus simple parce qu’on peut le perdre et revenir rapidement.» Une critique sportive qui n’aurait pas été du goût du dernier rempart. «Je parle aux Vincent Aboubakar, Zambo Anguissa, Choupo-Moting, Enzo Ebossé. Et toi je ne peux pas te parler? J’ai stoppé l’entraînement, dit à tout le monde d’aller dans les vestiaires. Et je lui ai dit: « Tu as gâté (gâché) mon entraînement. » « Le président (Eto’o) était dans les gradins, il voyait tout. (...) Il croit que, comme il est avec lui tous les jours, il va le soutenir. Le président lui a dit, «va voir avec le sélectionneur»», explique encore le coach de 46 ans. Un extrait qui risque bien d’ajouter de l’huile sur le feu dans cette histoire, alors que de son côté, Onana a, en conséquence ou non de cette vidéo, réalisé une nouvelle sortie mystérieuse en début de journée sur les réseaux sociaux. «Dans un monde où le mensonge est la chose la plus courante, dire la vérité fait de vous un révolutionnaire. Mais à la fin, le temps remet tout à sa place», a écrit l’ancien de l’Ajax Amsterdam sur Twitter. Au vu de la tension toujours présente chez les différentes parties, de nouvelles révélations devraient logiquement sortir dans les prochaines semaines. En attendant, il paraît déjà très compliqué d’imaginer Onana, l’homme aux 36 sélections, porter de nouveau le maillot de la sélection camerounaise tant que Song sera en poste. À moins d’une intervention du président de la Fédération, Samuel Eto’o, pour le moment resté en retrait ?

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours