L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Avenir du championnat de Ligue 1

Le Bureau fédéral devant le fait accompli

La commission chargée d'étudier ce dossier, présidée par Yacine Benhamza, tourne toujours en rond et ne prend pas encore de décision ni fait de proposition au Bureau fédéral.

Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football sera en réunion, jeudi prochain, au siège de l'instance fédérale à Dély Ibrahim. Et même s'il y aura plusieurs sujets à l'ordre du jour, comme l'a expliqué le communiqué de la FAF, rendu public, jeudi, sur son site officiel, il n'en demeure pas moins que c'est l'avenir du championnat de Ligue 1 qui prendra la part du lion de ce conclave. Celui-ci sera présidé par le premier responsable de la FAF, Charaf-Eddine Amara, de retour en Algérie après «une escapade». La Confédération africaine de football (CAF) a obligé toutes les Fédérations sous son égide à lui communiquer la liste des participants aux compétitions africaines inter-clubs (Champions League et coupe de la CAF) avant le 10 août prochain. À cette date, le championnat algérien ne sera pas achevé, ce qui a laissé, donc, place aux spéculations, ici et là. La commission chargée d'étudier ce dossier, présidée par Yacine Benhamza, tourne toujours en rond et ne prend pas encore de décision ni fait de proposition au Bureau fédéral. Et il faut savoir, dans ce sens, que c'est ce dernier qui est habilité à décider concernant la formule à adopter en vertu de l'article 82 des statuts de la FAF. Ledit article stipule que: «Le Bureau fédéral est habilité à prendre une décision sur tous les cas non prévus par les présents statuts ou en cas de force majeure. Il statue dans ce cas conformément aux pratiques et usages reconnus dans le domaine du footballs». Voilà ce qui est clair. Mais jusqu'à l'heure, ce BF «fuit ses responsabilités», s'accorde-t-on à dire. Selon des sources, au sein même de ce BF, un bras de fer est engagé entre ses membres, au moment où le premier responsable, Amara en l'occurrence, adopte un silence radio et consulte les dégâts. Même lors de la décision prise concernant l'arrêt du championnat des réserves, elle a provoqué un autre bras de fer entre les membres, qui, au moment de la consultation, avaient dit qu'ils n'étaient pas contre, mais qu'il fallait consulter les présidents de clubs. Au final, le championnat a été arrêté sans la consultation des clubs concernés et en l'absence de Amara. C'est dire que le BF actuel nage encore à contre-courant. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours