L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après la prestation de l'EN U20 au Caire

Laissons donc les techniciens travailler!

Les Algériens se sont finalement inclinés (1-2) face aux Saoudiens soi-disant des U20, alors que si on poussait un peu mieux les investigations, on trouverait au moins deux joueurs «Verts» nés en 2001 et 2002!

Le rideau est tombé, mardi soir, au Caire sur la coupe des U20! Bon, l'arbitre émirati a sifflé la fin et tout le monde est rentré chez soi, avec l'allégresse des enfants d'El Saoud, et l'amertume des «jeunes Fennecs», Med Lacete en tête, et tout le staff, à qui nous adressons un million et demi de félicitations, et même 3 millions d'encouragements, pour avoir bossé avec la seule pâte brute, qu'ils avaient sous la main!
C'est finalement, sur deux fautes monumentales collectives défensives, (toutes pardonnées et déjà oubliées par votre serviteur) que l'Algérie n'a pas été championne des U20! Mais avec un but splendide du phénomène Adel Boulbina, un excellent joueur véritable poison des défenses adverses, que Belmadi a dû remarquer et noter sur son calepin. L'Algérie, qui s'est permis le luxe de montrer un visage séduisant, possède un réservoir de très bons joueurs talentueux pour la plupart formés dans de grandes écoles européennes, sur lesquels, nous pourrons compter et bien, compter! Bravo les jeunes! «One, two, three, viva l'algirai»! Merci pour les mille et une actions déployées sur le terrain, où la technique individuelle a brillé de mille feux en couleurs, et merci d'avoir fait preuve de hargne et de courage, et surtout d'une patience à toute épreuve! Avant de fêter comme il se doit les héros, oui, ils ne peuvent qu'être des Héros, même si dans des tournois pareils, l'Histoire ne retient que ceux qui ont brandi le trophée. À leur retour du Caire où ils ont dignement représenté leur pays, durant tout le tournoi, préparons-leur un vibrant accueil digne de leur petit-grand-monumental-gargantuesque exploit. Les jeunes de foot «Fennecs» ont séduit techniciens et grand monde, les fans, qui ont si bien vibré, en cette fin juin et début du mois de juillet 2021, en se battant comme des lionceaux. Des lionceaux qu'on voulait absolument capturer et en faire des amuseurs de cirques en pleines foires arabes, disons d'abord que le travail de quelques jours, effectué par le staff de l'Equipe nationale, des U20, doit être impérativement prolongé jusqu'à l'obtention des résultats escomptés par les sincères, intègres et nationalistes décideurs!
Laissons donc bosser les techniciens algériens, et oublions un instant les techniciens étrangers «charlatans», dont la plupart s'en f... du prestige national et ne s'intéressent qu'aux «Euros»! Que d'excellents techniciens algériens n'ont jamais été reconduits dans leurs fonctions, qu'ils aient réussi ou échoué dans leur mission, pour la raison bien simple que la politique des coquins, qui viennent au secours des copains, était grandement d'actualité! Il fallait les voir tous les après-midis, appuyés sur le comptoir en train de siroter une boisson fraîche, l'esprit mal tourné, s'en fichant pas mal des succès de Verts, des joies procurées à un peuple constamment en manque de total défoulement organisé à l'occasion des monstrueuses scènes de liesses que seul, le sport, en général, et le football, en particulier, sait en créer! Et le foot, en ce mois béni, est vraiment roi! Qu'importe le trophée!
L'essentiel est que l'avenir de notre sport roi est à l'abri pour au moins une génération. En ce qui nous concerne, nous ne suivrons dorénavant que les consultants, genre l'excellente ancienne vedette tunisienne, le seigneur Si Samir Sellimi!
Là, au moins nous aurons de vrais avis d'un pro! Nous aurions voulu avoir l'avis sur la finale et sur les U20 algériens, Samir!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours