L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Brésil

La Croatie met fin à la samba

Pourtant considéré comme l'un des grands favoris de cette édition 2022, le Brésil a mis les voiles dès les quarts de finale à la suite de son élimination face à la Croatie aux tirs au but (1-1, 4-2 TAB). Un véritable échec et la fin des espoirs de sacre pour une génération maudite.

Aucun féru du football ne pensait, une seule seconde, que la sélection brésilienne serait éliminée dès les 8es de finale de cette Coupe du monde 2022, alors qu'elle est constituée d'un effectif qui fait envier, avec des joueurs aussi talentueux que les «anciens», Thiago Silva (38 ans), Dani Alves (39 ans) et surtout Neymar, ainsi que les jeunes prometteurs Richarlison, Vinicius, Rodrygo, Antony ou Gabriel Martinelli. Mais, en football, ce n'est que le langage, le vrai, celui du terrain, qui prime pour se qualifier durant les étapes et surtout pour arracher ce Trophée mondial tant convoité. Et sur le terrain, d'aucuns amoureux du Brésil n'ont pas reconnu leur sélection en constatant, amèrement, l'impuissance de cette génération Neymar, humiliée en 2014, décevante en 2018 et finalement écrasée en cette année 2022. Entre le rêve d'un sixième titre, il y a donc le langage et la réalité du terrain, où on constate bien que le Brésil a chuté dès les quarts de finale du Mondial-2022 contre la Croatie (1-1 a.p., 4-2 t.a.b), sonnant sans doute la «fin» de cette génération Neymar, incapable d'égaler ses illustres devancières. Le sélectionneur national, Tite, a été, lui aussi, incapable de trouver les solutions idoines face à cette ««insaisissable» sélection de la Croatie très bien menée par son illustre capitaine, Modric. En étant éliminé avant les demi-finales, l'équipe de Neymar n'a pas fait mieux qu'en 2006, 2010 et 2018. Et son meilleur parcours, depuis le titre de 2002, la demi-finale du Mondial-2014 à domicile, reste marqué par l'humiliation subie contre l'Allemagne (7-1), futur vainqueur. Mais, cette année 2022 restera bien gravée dans la mémoire des Brésiliens pour cette génération Neymar qui s'est fait piégée par une «réaliste» sélection croate. Cette sélection croate n'est autre que le finaliste malheureux de la dernière édition de cette Coupe du monde. Aujourd'hui donc, et triste réalité, les Brésiliens se tournent déjà vers le futur, alors que les choses les plus sérieuses viennent juste de commencer dans cette Coupe du monde 2022. Ainsi, le Brésil devrait bien se préparer, cette fois-ci, pour le prochain Mondial. Et place donc pour la relève à savoir les jeunes Richarlison, Vinicius, Rodrygo, Antony ou Gabriel Martinelli, pour profiter de cette participation au Mondial 2022 afin de gagner la prochaine édition. Paradoxalement, certains férus de Neymar, estiment qu'il pourrait bien être présent en 2026. Lui, par contre, en doute bien: «Je ne sais pas si j'aurai encore la condition, le mental, pour supporter encore plus de football», avait dit l'attaquant sur la plate-forme de streaming DAZN. «Ney» peut encore changer d'avis, d'autant qu'il n'a que 30 ans et un long contrat au PSG. Taxé d'arrogance avant le tournoi pour avoir publié un blason du Brésil surmonté d'une hypothétique sixième étoile, l'ancien joueur de Santos a une nouvelle fois été rattrapé par la pression. Et ces larmes après l'échec de Marquinhos sur le tir au but décisif ont montré l'ampleur du désastre. La star du PSG risque de finir sa carrière en n'ayant à son palmarès international que la défunte coupe des Confédérations (2013) et la médaille d'or olympique (2016), puisqu'il était blessé en 2019 lorsque le Brésil de Tite a remporté la Copa America.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours