L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

CR Belouizdad

Charef, le paradoxe de la direction

Quelques jours après la consécration de l’équipe première du Chabab pour la 3e fois en tant que champions d’Algérie, d’autres consécrations belouizdadies sont enregistrées en jeunes.

Ces derniers jours ont été riches en émotion dans la maison du Chabab de Belouizdad. Comment cela pouvait-il en être autrement sachant que l'équipe première dirigée par le Brésilien Marcos Paqueta a écrit l'histoire en étant la première à s'adjuger trois trophées consécutifs de champion d'Algérie. Mais cela ne s'est pas arrêté là, puisque quelques jours plus tard, deux autres trophées viennent garnir le musée du club, cette fois-ci chez les jeunes. D'abord par la catégorie des U17, dirigée par Wahib Bourezag et Mohamed Talis, suivie par celle des U19, que dirige Fethi Benkadjoune et Kamel Kirat. Cela vient, s'accorde-t-on à dire, récompenser tout le travail effectué par ces jeunes et leur entraîneur, tout cela sous l'oeil attentif du DTS Boualem Charef. Ce dernier, qui ne communique que très rarement, est resté pleinement concentré sur son «projet» et les résultats sont là pour confirmer que son travail a été payant à plus d'un titre, au regard, entre autres, du nombre de jeunes belouizdadis qui alimentent les différentes sélections nationales. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, Charef se dirige vers... la sortie. En effet, son contrat a pris fin le 1er du mois courant et ne risque pas d'être prolongé. Il a été mis, depuis un moment déjà, dans le collimateur de ses dirigeants, et ces derniers cherchent par tous les moyens à l'évincer eux qui ont même tout conclu avec son remplaçant, un certain Sofiane Bouhenni, comme déjà évoqué sur ces colonnes. Charef, qui aurait affirmé à ses proches qu'il ne supporte plus cette situation, se réjouit de l'apport et soutien des inconditionnels du club. Ceux-ci ne ratent aucune occasion pour lancer des messages à leur direction, comme pour leur dire que «Charef est une ligne rouge». Mais cette revendication semble tomber dans l'oreille d'un sourd, puisque la direction du club, dirigée par le président du conseil d'administration, Mohamed Benelhadj, a déjà tracé sa feuille de route pour la suite. Et comme pour dire que cette tendance n'est pas spécifique seulement chez les jeunes, la direction belouizdadie a aussi décidé de se passer des services de Paqueta, dont le contrat expire en fin de saison. Benelhadj a indiqué, à l'issue de la défaite face au NC Magra (1-2), vendredi dernier, qu'aucune décision n'a été prise concernant le technicien brésilien, mais selon des sources concordantes, ce dernier ne sera pas maintenu et plusieurs profils de ses potentiels remplaçants sont à l'étude. Paradoxe!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours