L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ancien entraîneur de l'équipe nationale

Abderrahmane Mehdaoui n'est plus

L'Algérie du football perd une autre grande figure de la balle ronde. Après un long combat contre la maladie, Abderrahmane Mehdaoui a rendu l'âme, hier, à l'âge de 73 ans.

Après avoir résisté à la maladie pendant un moment, Abderrahmane Mehdaoui, a fini par céder face à la volonté de Dieu Le Tout-Puissant. Hier, l'ancien entraîneur, entre autres, des Équipes nationales A et militaire a rendu l'âme à 72 ans. La carrière du défunt ne laisse personne indifférent, puisque tout le monde estime que c'était un entraîneur qui a marqué de la plus belle des manières l'histoire du football national. Et ce n'est pas par hasard que le commandement militaire l'avait désigné pour diriger l'Équipe nationale militaire. C'est ainsi qu'aux Jeux militaires mondiaux qui ont eu lieu au Brésil en 2011, Mehdaoui et la sélection nationale militaire composée de jeunes joueurs encore inconnus du championnat ont réalisé un parcours exceptionnel et se sont imposés en finale face à une équipe égyptienne composée de huit joueurs internationaux. Cette Coupe du monde restera incontestablement l'une des plus belles réalisations de sa carrière footballistique. Ce fin technicien est rentré dans l'histoire, en étant le premier coach algérien à mener une Équipe nationale militaire à un titre mondial. Il avait amorcé sa carrière d'entraîneur avec les cadets de l'OM Ruisseau tout en poursuivant ses études supérieures de professorat à l'EP Sport. Il a été appelé, en 1977 à diriger l'équipe seniors de l'OMR. Cette période coïncide avec ses activités en tant que cadre du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Fédération algérienne de football, auprès desquels il a exercé, entre autres, les fonctions d'enseignant à l'institut des sports, directeur de développement puis directeur de formation à la FAF, formateur encadreur de stages: initiateur, 1er, 2e et 3e degré. Avec l'Équipe nationale A, il a été nommé adjoint de Kamel Lemoui en 1988, avant de devenir sélectionneur national en 1992 en compagnie de Meziane Ighil. Malgré les conditions de travail des plus difficiles, il a réussi à monter une équipe conquérante, et n'était-ce cette fameuse affaire «Karouf», cette équipe, qui avait éliminé le Ghana, aurait écrit ses lettres de noblesse. Il est revenu chez les Verts en 1997 et a dirigé l'EN lors de la coupe d'Afrique des nations en 1998 organisée au Burkina Faso. En 2002, il a été appelé pour construire une équipe olympique, qui a participé au tournoi LG et a réussi à gagner le trophée devant l'Iran. En clubs, sa carrière d'entraîneur avait pris de l'élan à partir de 1989 en prenant les commandes de nombreux clubs de l'élite à l'exemple de la JSB-DNC, l'OMR avec qui il avait réussi l'accession et enfin l'USM Harrach qu'il a propulsé en haut du tableau. Mehdaoui a entraîné le WA Tlemcen, à deux reprises, tout d'abord de 1994 à 1997, puis de 2003 à 2004, le MO Constantine, le MC Saïda, le CS Constantine, le MO Béjaïa, le NA Hussein Dey, le MSP Batna, le MC Alger, le CA Bordj Bou Arréridj. À l'étranger, il a mené un excellent parcours avec des équipes de première division d'Arabie saoudite telles Al Ansar (club de Médine) et Al-Taâwoun et en Libye, le Ahly Benghazi. En cette pénible circonstance, la Rédaction sportive du journal L'Expression compatit à la douleur de toute la famille du défunt et lui adresse ses très sincères condoléances, en l'assurant de sa profonde sympathie. «À Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Tebboune présente ses condoléances à la famille du défunt
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé, hier, un message de condoléances à la famille du défunt, Abderrahmane Mehdaoui, ancien sélectionneur national des séniors et de l'équipe militaire de football ainsi qu'à la famille sportive, priant Dieu le Tout-Puissant de lui accorder Sa Sainte Miséricorde et de l'accueillir en Son Vaste Paradis. Abderrahmane Mehdaoui est décédé, hier, à l'âge de 73 ans des suites d'une longue maladie.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours