L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Mostaganem

Un cadavre repêché en haute mer

Noyades, accidents de la circulation, accidents domestiques et autres faits constituent le lot des drames enregistrés cette saison, qui s’annonce d’ores et déjà chaude.

Les éléments de la Protection civile ont repêché le corps sans vie d'un baigneur porté disparu dans une zone rocheuse interdite à la baignade, à l'est de la plage Kef Lasfar, relevant de la commune de Sidi Lakhdar (Mostaganem), a-t-on appris de la direction locale de ces services. Les plongeurs relevant de l'unité marine de la Protection civile ont réussi, jeudi à l'aube, à repêcher le corps du noyé disparu depuis deux jours sur cette plage, située à 50 km à l'est de Mostaganem.
Le baigneur, âgé de 19 ans, a été victime d'une chute de cette zone rocheuse interdite à la baignade, a indiqué la même source. Pour cette opération de recherche, les services de la Protection civile ont mobilisé 13 plongeurs et 18 agents saisonniers et permanents. Depuis le début du mois de juin dernier, huit cas de noyade ont été enregistrés sur les plages de la wilaya, rappelle-t-on. Dans la wilaya de Chlef, la plage de Ténès, fermée pour les besoins de l'enquête sanitaire et biologique, a été rouverte jeudi dernier à la baignade.
Les analyses effectuées ont été négatives, ladite plage, indique la wilaya de Chlef, n'est pas «polluée». Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a révélé que «les analyses menées sur des prélèvements d'échantillons d'eau de mer d'une plage de la commune de Ténès (wilaya de Chlef), suite à l'intoxication et aux malaises ressentis par des estivants, ont prouvé sa concentration en chlore désinfectant. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a indiqué que «les analyses effectuées sur des échantillons d'eau de cette plage révélaient la présence de chlore désinfectant utilisé par les autorités locales pour le traitement des eaux de l'oued Boufessoussa, qui déverse dans la mer, et ce, dans le cadre d'une campagne de lutte et de prévention contre les maladies à transmission hydrique «Sur la base des résultats des enquêtes biologiques menées, suite aux cas d'intoxication enregistrés sur une plage de la commune de Ténès, relevant territorialement de la wilaya de Chlef, le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire informe l'opinion publique que les résultats des analyses menées sur des prélèvements d'échantillons d'eau de mer de cette plage ont prouvé sa concentration en chlore désinfectant, due à l'utilisation intensive de cette substance par les services de la commune, dans le cadre du traitement des eaux de Oued Boufessoussa qui se déverse dans la mer, dans le cadre de l'entretien de l'environnement et de la prévention contre les maladies à transmission hydrique», lit-on dans le communiqué. À Oran, «deux morts et quatre blessés sont à déplorer dans un accident, à la sortie Est d'Oran, très précisément près du rond-point de la Pépinière, à Bir El Djir», indique un communiqué des services de la Protection civile de la wilaya, précisant que «la collision de deux véhicules a causé la mort de deux jeunes hommes, âgés de 22 ans ainsi que quatre blessés dont une femme.
Les victimes sont âgées entre 23 et 59 ans, précise le même document. Les éléments de la Protection civile se sont déplacés sur le lieu de l'accident pour déposer les dépouilles mortelles des deux victimes à la morgue de l'EHU d'Oran et évacuer les quatre blessés au service des urgences du même établissement.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours