L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Disponibilité des articles scolaires

Risque de pénuries?

L’association recommande d’augmenter le nombre d’agréments délivrés pour l’importation d’articles scolaires…

Prenant les devants pour prévenir une éventuelle situation de crise, l'Association nationale des commerçants et des artisans, préconise, dans un communiqué rendu public, hier, de «réduire les délais de domiciliation des fonds pour les importateurs d'articles scolaires». Une mesure qui pourrait, selon l'Anca contribuer à satisfaire la demande nationale, notamment, à l'approche de la rentrée scolaire, et ce dans la mesure où les opérations d'approvisionnement et de transport des marchandises de l'étranger, nécessitent plusieurs mois.
C'est dans cette optique de préparation que l'Anca tente d'attirer l'attention des pouvoirs publics afin d'éviter une situation de stress et de flambée des prix en cas de déséquilibre entre l'offre et la demande. À ce titre, l'association se base sur la faiblesse des stocks actuels, pour tirer la sonnette d'alarme, et appelle à «augmenter le nombre d'agréments délivrés pour l'importation d'articles scolaires, considérant que les
40 existants ne peuvent faire face à la demande nationale». Il est clair que ces dispositions peuvent réduire les effets de la saignée que subissent les ménages à chaque rentrée scolaire; cela étant, elles demeurent des solutions d'appoint, dans la mesure où la nouvelle stratégie économique adoptée par l'État se penche essentiellement sur le renforcement de la production nationale pour réduire la facture d'importation.
Dans ce sens, pour les observateurs, les importateurs devraient mettre leur expérience dans le domaine au profit d'une reconversion dans le domaine de la production, d'autant plus que des facilités et des ouvertures importantes ont été mises en place pour encourager l'investissement et la création d'entreprises, et portent justement sur la simplification des procédures administratives, la facilitation d'accès aux crédits bancaires, et des mesures fiscales plus fluides. Il va sans dire que tous ces mécanismes nécessitent du temps afin de donner des résultats probants sur le terrain, mais demeurent les voies de sortie de crise et des effets des pénuries chroniques que subit le citoyen, aux différentes périodes de l'année.
Cependant, il est indéniable qu'en attendant l'émergence de producteurs nationaux, une préparation minutieuse, basée sur une état des lieux, sur des prévision fiables et sur la mise en place de mesures spécifiques, serait un atout de taille pour atténuer les effets d'une flambée des prix.
Par ailleurs, il y a lieu de convenir qu'il est impératif de renverser la vapeur, pour voir, sur le court et moyen terme, ces mesures se faire remplacer par une dynamique de production, à même d'éradiquer les origines et les causes qui conduisent à ces situations de stress.
Pour ce faire, il est indispensable de rétablir la confiance des opérateurs économiques, à travers l'émergence de signes forts de changement sur le terrain. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours