L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le père et l’impair

S'il y a bien un problème qui mine les fondements, même de la société, c'est incontestablement le divorce. Mais, que dans notre pays, le divorce intervienne par la seule volonté du mari!
Oui, nul ne peut se targuer de faire revivre ensemble un couple qui a «explosé», parti en morceaux, éclaté en bouillie et à ramasser à la cuillère! Mais nous avons connu des couples qui ont réussi une seconde vie, grâce aux gros efforts enfants. Pourquoi pas ceux d'Amouri? Il suffit cependant qu'une grosse pointure proche de l'irascible mari, entreprenne les dures démarches, en vue de rapprocher les points de vue des deux parties, et encore! Amouri est un monsieur qui a pris son envol très jeune, puisqu'il a connu la solitude, tiré la couverture à soi, n'a pensé uniquement qu'à lui-même, dans les moments les plus brillants de sa ténébreuse vie de célibataire endurci. Il a pratiquement tout fait, tout seul, dans la vie quotidienne, jusqu'au jour où il était tombé dans un parfait «guet-apens-familial » qui a vu son cousin Bousaâd. Y. lui passer la corde autour du cou. Puis ce fut l'aller en Europe avec la très jeune Radia. N. Où ils vécurent heureux, et eurent cinq petits, qui deviendront évidemment grands. Mais il faudrait vite préciser, que les quotidiens des gamins furent perturbants et démoralisants pour les gosses, et surtout la malheureuse épouse, qui supportera tout le poids des plus basses mesquineries, faites par Amouri! Mais le jour le plus sombre de la dame, fut celui où elle découvrit que M. avait une maîtresse «de poids», car, avoir une rivale à l'étranger, une étrangère de surcroit, n'était pas facile à supporter.
Malgré tout, la gentille et soumise épouse avala l'os, et se tut. Elle n'allait tout de même pas alarmer la famille, le douar, la commune, la daïra, la wilaya, la région et le pays, pour une malvenue Marocaine, qui a dû trouver en Amouri, la poule aux oeufs d'or! Voyez-vous, vivre à l'étranger, avec une étrangère sur les bras de son conjoint, n'est pas une sinécure!
Tout ce drame est bâti sur un impair commis par un mauvais mari, doublé d'un ivrogne de père!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours