L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Annaba

La santé dans tous ses états

Les pouvoirs publics locaux de la wilaya s’attellent à concrétiser le développement pluridisciplinaire de ce secteur.

La levée du gel d'un
autre projet d'hôpital de 300 lits s'est imposée alors comme une priorité. La démarche s'inscrit dans le cadre des engagements du président de la République visant à réaliser un bond qualitatif dans la prise en charge des malades et des prestations sanitaires, à travers un secteur performant.
Un succès qui doit impérativement répondre aux normes de santé internationales. Dans cette optique, les autorités locales de la wilaya d'Annaba ont adopté un forcing susceptible de la hisser en pôle de santé par excellence. Il faut signaler que la wilaya dispose déjà d'un réseau de structures et d'infrastructures de santé non négligeable, composé de trois CHU, un centre de santé et plusieurs polycliniques, en plus d'un grand nombre de centres de soins de proximité. Ce réseau a été renforcé par de nouveaux établissements d'envergure, dont l'hôpital des urgences médico-chirurgicales (UMC) à El Bouni. Il s'agit du premier hôpital numérique intégré. Ce nouveau pôle des UMC a été créé suite à la reconversion de l'hôpital de chirurgie cardiaque pour enfants. Qualifiée de structure pilote par excellence, à l'instar de celles d'Alger, d'Oran et de Chlef, entre autres, cette structure compte 165 lits, dont 30 de réanimation, et a nécessité 1 milliard 420 millions DA pour son équipement. Faisant l'objet d'une inspection, mardi, par le wali d'Annaba, l'hôpital des UMC, bien qu'il ait donné pleine satisfaction au commis de l'État qui ne s'est pas empêché d'émettre quelques réserves. Celles-ci ont eu trait à des imperfections relevées dans certaines zones de la structure. Abdelkader Djellaoui a ordonné, dans une communication téléphonique, à l'entreprise de réalisation de rattraper les malfaçons dans l'étanchéité entre autres. La visite a été marquée par l'annonce du transfert du service de néphrologie aux UMC d'El Bouni. La décision a été prise, d'une part, en raison de la vétusté de l'ancien service du CHU Ibn Sina, dont la bâtisse, remontant à l'ère coloniale, menace ruine. D'autre part, par l'inexploitation de certains blocs de l'UMC, dont un a été réservé et équipé afin d'accueillir les patients de la néphrologie et de l'hémodialyse.
L'UMC d'El Bouni se distingue des autres centres UMC par la qualité de ses équipements ultramodernes, permettant l'établissement de diagnostics dans le domaine de la chirurgie et de la réanimation. Par ailleurs, le wali d'Annaba s'est rendu au Centre régional de transfusion sanguine numérisé, doté d'équipements livrés à titre de dons par l'Agence nationale du sang.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré