L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Un tweet de l’ambassade US met en avant les potentialités touristiques de l’Algérie

L’«invitation» de l’Oncle Sam

Ce n’est pas la première fois que la représentation américaine fait une telle pub. La femme de l’ex-ambassadeur était même considérée comme la meilleure ambassadrice du patrimoine algérien.

Les États-Unis lorgnent-ils le tourisme algérien? L'ambassade US semble en tout cas en faire la promotion. En effet, la représentation diplomatique américaine a mis en avant, hier, les potentialités touristiques de l'Algérie.
«L'Algérie dispose de 225 zones d'expansion touristiques d'une superficie de plus de 56.000 hectares, dans les différentes wilayas du pays», a-t-elle tweeté via son compte officiel. «Ces immenses espaces peuvent être utilisés pour la mise en oeuvre de projets, afin de remédier aux carences enregistrées dans le domaine de l'hébergement touristique», ajoute ce tweet des plus intrigants. La même source, qui accompagne ce poste par un article de l'APS sur le sujet, insiste sur le fait que ce secteur doit permettre au pays de réaliser un développement durable, en dehors des hydrocarbures. Une publication qui a déchaîné la blogosphère. Les twittos ont beaucoup apprécié ce qu'ils qualifient d'une belle promotion du tourisme algérien. Pour eux, il s'agit d'une invitation de l'Oncle Sam à ses investisseurs pour venir «conquérir» un secteur très prometteur. Ce n'est pas la première fois que la représentation américaine fait une telle pub. La femme de l'ex-ambassadeur était même considérée comme la meilleure ambassadrice du patrimoine algérien. Elle avait créé des comptes sur les différents réseaux sociaux, du nom de «Karen Rose in Algeria». Celle qui a fait le tour du pays pour y diffuser des images, afin, disait-elle, de faire découvrir aux Américains un pays avec des paysages d'une beauté à couper le souffle et un peuple fier et chaleureux». Les comptes de la femme du diplomate américain étaient très suivis, que ce soit ici ou à l'international. Karen Rose avait même avoué que plusieurs de ses amis avaient ajouté l'Algérie dans leurs agendas de voyages après avoir vu ses photos. Le jour de son départ, elle avait lancé, avec beaucoup d'émotion: «Je quitte un pays qui brille comme un joyau du monde naturel.» En fait, les vues des Américains pour le tourisme algérien sont un secret de Polichinelle. Chaque fois qu'une délégation d'affaires américaine venait au pays, il y avait un nombre important d'acteurs du secteur touristique. Après l'énergie, c'est le tourisme qui intéressait le plus les hommes d'affaires américains. Eux ou leurs représentants diplomatiques, l'ont crié haut et fort. Des accords de coopération bilatérale dans le domaine ont même été signés. D'ailleurs, les grandes chaînes hôtelières américaines ont investi dans le pays, notamment le groupe Marriott qui compte une dizaine d'établissements. Il y a également les groupes Radisson Blu, Hyatt Regency ou encore Holiday Inn qui commencent à s'implanter dans le pays.
Néanmoins, pour le moment ce ne sont que de grands hôtels au niveau des grandes villes du pays. On n'a pas encore eu droit à des projets de grands complexes dans des stations balnéaires ou dans le vaste Sahara aux mille merveilles. Les opportunités sont donc aussi vastes que le désert algérien. Ce tweet est là pour le rappeler...

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours