L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Béjaïa

Fin de cavale pour un dangereux criminel

La cellule de communication de la sûreté de wilaya a fait part du traitement de 248 affaires au courant du mois d’avril passé, qui a coïncidé avec le mois sacré de Ramadhan.

Impliqué dans plusieurs affaires criminelles, notamment vols, coups et blessures intentionnelles avec une arme blanche, un dangereux criminel a été arrêté au cours de cette semaine par les éléments de la sûreté de la daïra d'Aokas.
C'est ce qu'a indiqué le dernier communiqué de la sûreté de la wilaya de Béjaïa. Il s'agit d'un jeune de 37 ans qui a longtemps semé la terreur dans la ville d'Aokas et ses environs. L'opération de recherche a été déclenchée suite aux plaintes déposées par de nombreuses victimes.
Après de longues recherches et investigations, les enquêteurs sont parvenus à identifier le lieu où rodait le criminel avant d'opérer un descente au niveau de la décharge publique au bord de la mer de Sidi Rihan dans la même ville.
Le plan d'intervention s'est soldé par l'arrestation du suspect, qui a été immédiatement conduit au poste de police pour approfondissement de l'enquête sur tous les cas impliqués. Après avoir accompli toutes les procédures légales nécessaires, il a été présenté devant les instances judiciaires compétentes pour comparution immédiate devant le juge qui a ordonné sa mise sous mandat de dépôt. C'est la dernière affaire traitée par les services de police au courant de ce mois de mai. Dans un précédent communiqué, la cellule de communication de la sûreté de wilaya a fait part du traitement de 248 affaires au cours du mois d'avril qui a coïncidé avec le mois sacré de Ramadhan, précisant que «318 personnes y étaient impliquées dont 39 d'entre elles ont fait l'objet d'un mandat de dépôt» explique-t-on dans le même communiqué.
Dans le détail, il est fait état de 29 affaires liées à des atteintes aux biens et aux personnes, dans lesquelles sont impliquées 31 personnes. Il s'agit, entre autres, d'agressions physiques, de vol au domiciles ou de véhicules et commerces. Dans 29 autres affaires liées à des crimes économiques et financiers, 31 individus ont été mis en cause. Après leurs présentations, trois d'entre eux ont été placés sous mandat de dépôt. Durant la même période, la police a eu à traiter 40 dossiers liés à la lutte contre le trafic de stupéfiants et les substances psychotropes, impliquant 58 personnes dont 15 ont fait l'objet d'un mandat de dépôt après leur présentation devant le juge.
Dans le même communiqué, on relève également le traitement de trois dossiers liés à la cybercriminalité impliquant trois personnes.
La cellule de communication n'a cependant pas précisé les quantités de drogue saisies, encore moins le nombre d'objets et de véhicules récupérés à la faveur du traitement de ces 248 affaires ayant eu lieu durant le mois précédent.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours