L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

À cause de travaux sur la rn12 reliant Tizi Ouzou a Alger

Des embouteillages monstres à Tademaït

Très fréquenté, le tronçon reliant Tizi Ouzou à Alger est resté durant des années sans éclairage.

L'entreprise réalisatrice du projet de réfection du tronçon de la RN12, dégradé au niveau de Tademaït prévoit le retour à la normale de la circulation, dans la semaine qui vient après la fin des travaux qui ont nécessité la fermeture des voies destinées aux automobilistes. Un tronçon qui a nécessité des travaux entamés il y a plus d'un mois. En fait, lors de la visite sur les lieux du wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djamaa, les responsables de l'entreprise réalisatrice ont rassuré de l'imminence de la fin des travaux. Un véritable soulagement pour les automobilistes qui souffrent le martyre depuis le lancement des travaux.
En effet, depuis plus d'un mois, ce tronçon a pris les allures d'un véritable cauchemar pour les usagers de cette autoroute reliant la wilaya de Tizi-Ouzou à la capitale, Alger. Des embouteillages énormes se forment dès les premières heures de la matinée dans les deux sens. Les automobilistes qui se rendent à Alger souffrent avant de passer cet obstacle qui nécessite souvent plusieurs heures d'attente. Dans l'après-midi, ce sont d'autres embouteillages qui se forment dans le sens inverse pour faire attendre des heures les automobilistes qui viennent de la capitale.
En fait, ce tronçon de la RN12 reliant la wilaya à Alger et prochainement à l'autoroute Est-Ouest via la pénétrante, a toujours été d'un trafic très dense. Il est considéré, à juste titre d'ailleurs, comme le poumon économique de la wilaya de Tizi Ouzou, dont les opérateurs sont contraints de stocker leurs matières et autres besoins dans les ports secs de la capitale et de la wilaya de Boumerdès.
L'absence de port sec a, en effet, fait que la machine économique de la wilaya dépende entièrement des ports secs des deux wilayas limitrophes. D'où donc l'importance de ce tronçon autoroutier.
En fait, ce tronçon de la RN12 a toujours fait parler de lui pour de nombreuses raisons. Il n'y a pas si longtemps, les automobilistes, fort nombreux, ralliant presque quotidiennement la capitale, se sont plaints d'un véritable problème. Très fréquenté, le tronçon reliant Tizi Ouzou à Alger est resté durant des années sans éclairage. Beaucoup de citoyens s'interrogeaient sur les causes qui ont fait que les lampadaires sont éteints dès que l'automobiliste sort du territoire de la wilaya de Boumerdès. En effet, cette voie rapide devient un véritable guet-apens dès les premiers mètres à l'entrée de la wilaya de Tizi Ouzou. Face à cette situation, beaucoup de citoyens ont dénoncé le manque d'éclairage, considérant qu'il est de leur droit d'avoir de la lumière sur les routes, étant donné qu'ils payent leurs charges via les retenues et taxes prélevées sur leurs salaires. D'un autre côté, cette voie rapide, au trafic très dense, sans éclairage, représente un grand danger. L'obscurité sur les autoroutes est une des causes importantes des accidents de la circulation. C'est pourquoi, beaucoup d'automobilistes lancent un appel pressant aux autorités en charge de ce dossier, afin de remédier rapidement à cette situation. C'est une façon aussi de préserver des vies humaines.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours