L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

«Journée sur la néphrologie» à Tizi Ouzou

Des conseils pour protéger ses reins

Le recours à l'automédication instamment déconseillé.

Des conseils pour protéger ses reins et éviter l'insuffisance rénale, dont notamment le non-recours à l'automédication, ont été prodigués par des praticiens à l'occasion d'une «Journée sur la néphrologie», organisée jeudi au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou.
Selon le professeur Mohand-Akli Boubchir, chef de service néphrologie au CHU de Tizi Ouzou, certains comportements jugés banals par les personnes peuvent entraîner une insuffisance rénale aiguë et conduire les patients concernés à la dialyse.
Il s'agit, notamment de l'automédication, a souligné le Pr Boubchir, en mettant en garde contre les médicaments anti-inflammatoires qui peuvent entraîner une insuffisance rénale aiguë chez les personnes prédisposées.
Le recours à la médecine traditionnelle, par la prise non contrôlée de certaines plantes médicinales en vente libre chez les herboristes, peut aussi conduire à cette pathologie, sachant que certaines plantes possèdent des «principes actifs trop puissants» qui peuvent même causer le décès, a-t-il mis en garde.
Les médicaments de contraste utilisés pour des examens radiologiques tels que le scanner et l'IRM, peuvent aussi affecter les reins, particulièrement chez les personnes diabétiques et hypertendues, selon le Pr. Boubchir qui a insisté sur la nécessité d'utiliser la dose qu'il faut et d'éviter un surdosage et surtout éviter de faire deux examens rapprochés.
Rappelant que le rein est un organe fragile, ce même spécialiste a appelé à faire des contrôles et des bilans annuels à partir de 40 ans pour dépister précocement certaines maladies ou dysfonctionnement, surtout l'hypertension artérielle et le diabète, des maladies qui peuvent entraîner l'insuffisance rénale.
Le Pr. Boubchir a également rappelé l'importance d'hydrater ses reins en buvant suffisamment d'eau et la nécessité pour les praticiens, qui ont des malades diabétiques ou hypertendus de consulter leurs confrères néphrologues, sur les doses de médicaments adaptées pour chaque cas afin d'éviter au patient cette pathologie rénale.
Selon le constat d'une situation communiquée lors de cette rencontre, le CHU de Tizi Ouzou a réalisé depuis 2005, un total de 2020 greffes rénales. En effet, l'insuffisance rénale chronique terminale (Irct) est un problème majeur de santé publique. En Algérie, on estime qu'elle touche près de 13000 personnes, soit une prévalence d'environ 374 Irct-pmh. Parmi les recommandations édictées pour la santé de ses reins, il est fortement conseillé de boire de l'eau en quantité suffisante pour éviter le risque de formation de calculs urinaires ou d'infection urinaire.
Il est préconisé de boire chaque jour, un litre et demi à deux litres d'eau pour un adulte sain, ceci nourriture et boissons comprises.
La néphrologie est une spécialité médicale s'intéressant au fonctionnement des reins ainsi qu'à la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies rénales.
La maladie rénale chronique «stade V» (incapacité quasi complète des reins), par son incidence et sa prévalence, ne cesse d'augmenter en Algérie et dans le monde. Elle engendre la morbi-mortalité et un coût élevé de sa prise en charge, soit un enjeu majeur de santé publique.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours