L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Oran

Comment gérer les catastrophes naturelles

Cette rencontre s’est penchée sur l’étude de la nouvelle approche proactive et préventive pour faire face aux risques.

Allant des recommandations contenues dans le rapport du diagnostic et les moyens de leur mise en oeuvre sur le terrain, que faire et comment réagir face aux catastrophes naturelles? Quelles sont les mesures nécessaires à prendre en cas de catastrophes naturelles? Telles ont été les questions qui ont constitué le sujet principal posé avec acuité lors de la rencontre régionale consacrée, en fin de semaine, à la présentation du rapport de diagnostic sur la gestion des risques liés aux catastrophes et aux changements climatiques en Algérie. Ce colloque a été marqué par la participation des cadres de cinq wilayas de la région ouest du pays représentées par des cadres de la Protection civile, des chefs de daïra et présidents d'APC, des directeurs de l'exécutif des wilayas d'Oran, Mostaganem, Aïn Témouchent, Mascara et Sidi Bel Abbès. Cette rencontre s'est penchée sur l'étude de la nouvelle approche proactive et préventive pour faire face aux risques des catastrophes majeures. Lors de son intervention, le délégué national des grands risques au ministère de l'Intérieur, Abdelhamid Laafra a affirmé que «l'Algérie a adopté, dernièrement, une nouvelle approche proactive et préventive pour faire face aux risques des catastrophes majeures». Le même responsable a ajouté que «les pouvoirs publics se sont appuyés dans leur stratégie face aux risques de catastrophes majeures sur une approche nouvelle basée sur certaines recommandations contenues dans le rapport de diagnostic sur la gestion des catastrophes naturelles en Algérie, ce dernier a été élaboré depuis trois ans en coopération avec la Banque mondiale». Ce plan comporte un nombre d'actions proactives, en l'occurrence l'alerte précoce et la préparation avant qu'une catastrophe ne survienne», a-t-il fait savoir, expliquant que «la nouvelle approche de la stratégie de l'Algérie dans le domaine de la lutte contre les risques de catastrophes naturelles a été adoptée sur la base du 33e engagement du président Tebboune concernant la protection du citoyen, ses biens et la sécurisation de son environnement». Le même responsable a, par ailleurs, évoqué la question liée à la modernisation de l'arsenal juridique et réglementaire pour faire face aux différentes menaces. Citant le nombre de dangers majeurs auxquels l'Algérie pourrait être confrontée, Abdelhamid Laafra a révélé 18 dangers, en plus de la menace cybernétique liée à la sécurité de l'information, le danger acridien, le danger biotechnologique et le danger spatial». L'intervenant a souligné «l'importance des investissements réalisés par l'Algérie, au cours des dernières années, dans le domaine de la résilience aux catastrophes, en prenant en compte les dommages importants et directs». Ces investissements se traduisent, selon le même intervenant, par la mobilisation annuelle d'une moyenne de 32 milliards de dinars. Les catastrophes sont prédicables causant des centaines de victimes entre morts et blessés plus des dégâts matériels et naturels. «Ces dernières années, l'Algérie a pris de nombreuses mesures, ces dernières années, pour faire face aux catastrophes majeures», a expliqué le même responsable, soulignant «la révision périodique des lois et réglementations, à savoir le système antisismique, qui sera publié dans son nouveau réseau, avant le mois de juin prochain». Abdelhamid Laarfa a révélé «la création d'un réseau national de laboratoires de recherche sur les risques des catastrophes majeures de la direction générale de la recherche scientifique au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et autres instances spécialisées». Par-là même, il a annoncé que «l'Algérie abrite le siège du Mécanisme africain de lutte contre les risques des catastrophes majeures, dont la création a été proposée par le président de la République en 2022».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours