L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Blida

Chréa en robe de mariée

Les cimes de l'Atlas blidéen ont été recouvertes, dans la nuit de samedi à dimanche, d'un manteau blanc suite à d'importantes chutes de neige, entraînant une sensible chute du mercure, a-t-on constaté. Les citoyens de la wilaya ont découvert, hier, matin un beau paysage de neige blanche immaculée, recouvrant les hauteurs de Chréa, ce qui a apporté beaucoup de joie à leurs coeurs, après la période de sécheresse qu'ont connu la région en particulier hier et le pays en général. L'épaisseur de cette neige, tombée jusqu'à moins de 900 mètres d'altitude à Chréa et à Timezguida, est de 10 centimètres, selon les services locaux de la protection civile. La direction de wilaya de ce corps constitué a mis en place, hier soir, dans la perspective de cette situation, un dispositif de sécurité au niveau de la région de Chréa, en prévision de toute urgence, notamment au vu de la poursuite des fortes chutes de neige annoncées par un bulletin spécial de l'Office national de la météorologie, a-t-on appris auprès de cette institution. Aussi, un appel a été lancé par les services de la protection civile en direction des automobilistes, en vue d'éviter de monter vers les zones montagneuses sans chaînes de neige et au respect des règles de sécurité routière, tout en recommandant aux jeunes de ne pas s'aventurer en prenant le risque de monter vers ces hauteurs. Diverses belles photos de cèdres recouverts de neige au niveau des hauteurs de l'Atlas blidéen ont circulé, dés la matinée, sur les réseaux sociaux. Les agriculteurs de la wilaya ont estimé, pour leur part, que cette neige est de très bon augure pour la saison agricole, ceci d'autant plus qu'elle arrive à point nommé pour irriguer leurs vergers d'agrumes et d'arbres fruitiers, qui ont manqué d'eau, ces derniers temps, par manque de pluies. Ces chutes de neige sont, également, de nature à renforcer les nappes souterraines, dont le niveau a beaucoup baissé au cours de l'été dernier, en raison de leur épuisement, du fait qu'elles constituent la plus importante source d'alimentation en eau potable de la population de la région.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours