L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Hausse des prix des fruits et légumes

Annaba a trouvé la parade

De mémoire des ménages à Annaba, jamais une telle envolée des prix de ces produits de première nécessité n'a été enregistrée. Le taux de l'augmentation se situe entre 3% et 5% pour les légumes secs, mais aussi des pâtes alimentaires, produits de base pour les familles algériennes, notamment celles aux faibles revenus. Ces produits, et tant d'autres, sont de plus en plus inaccessibles, voire hors de leur portée, surtout avec la continuelle dévaluation du dinar, à l'origine de la dégradation du pouvoir d'achat. Face à un tel contexte social et économique, les points de vente directe restent l'unique alternative pour faire face à la hausse des prix des légumes secs. Pour ce faire, la Coopérative des céréales et légumes secs (Ccls) d'Annaba est venue à la rescousse des consommateurs, en plafonnant les prix des ces produits de première nécessité, disponibles dans plusieurs points de vente. Une action visant, d'une part, à casser les prix sur le marché parallèle et à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen d'autre part. Ainsi, à travers toutes les unités de la Ccls implantées sur le territoire de la wilaya d'Annaba et El Tarf, les prix des légumes secs de production locale, ont été plafonnés à 100 DA/kg de lentilles et à 120 DA/kg de pois chiches. Selon une source relevant de la Ccls d'Annaba, la quantité de légumes secs emmagasinée dans ses entrepôts est de l'ordre de 90,1583 q de lentilles et 58,41032 q de pois chiches. Selon la même source, des points de vente ont été ouverts au niveau d'El Hadjar, dans la wilaya d'Annaba et à Aïn Assel et Dréan dans la wilaya d'El Tarf. Rappelons que la démarche, à savoir l'ouverture des points de vente de légumes secs à des prix raisonnables, fait suite à l'annonce du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, par le biais de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (Oaic), de l'ouverture, à travers le territoire national, de points de vente de légumes secs à des prix raisonnables. Une décision intervenant, rappelons-le, à la suite de la hausse inexpliquée des prix des légumes secs, lentilles et pois chiches. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours