L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

23 octobre 2021: fatidique pour les candidats

Les prochaines élections du bâtonnat d'Alger, auront lieu dans 18 jours, soit, dans un peu plus de deux semaines. Mais la campagne bat son plein, depuis quelques jours, sans tambour ni trompette, pour cause de pandémie!
Les listes, surtout celles des candidats libres, de jeunes aux dents aussi longues que leurs rabats, commencent à montrer le bout du nez, timidement, aussi timidement que l'avance d'un ado, en direction d'une camarade de banc de lycée! Les partisans deMe Med-Hassan Baghdadi, sérieux et solide candidat au poste de bâtonnier d'Alger, de Me Saddek Chaib, un redoutable prétendant, Me Chérif Lakhlef, un ogre des  tentatives, ou encore, Me Khemissi Zeraïa, pour le moment à l'affût, lui, reste en embuscade, en attendant les chaudes et loyales joutes pour ravir le poste tant envié. Evidemment, chaque potentiel candidat a ses propres et chaleureux fans, qui mènent leur «propagande», chacun à sa manière.
Les coups bas et ceux défendus sont proscrits, comme l'ont été par le passé, les empoignades où on a vu les regrettés Me Amar Bentoumi, Me Abdesslam Hamani, Me Tayeb Belloula, Me Mohand Arezki Ablaoui, ou encore les dynamiques et dévoués Me M'Hamed Yahia Messsaoud, Me El Hachemi Menaceur, Me Khaled Bourayou, Me Nora Ould El Hocine, Me Malika Tadjine et Me Safia Debi, assis autour de la table, surveillant tout le processus: du vote aux opérations de comptage et avoir tout à l'oeil, ne relevant aucune faute intentionnelle! Et au matin, après qu'on eut siroté un café chaud, on se donnait rendez-vous pour plus tard, quant à la proclamation des résultats définitifs! Il faut tout de suite souligner que la nouvelle génération d'avocats, n'a rien à voir avec celles d'il y a vingt ou trente ans! Il n'y a qu'à observer par exemple, Me Med Djediat et ses deux jeunes enfants, Sofiane et Fayçal: tout un univers les sépare!
Les jeunes n'ont jamais assisté aux dures et rudes interventions de feus Me Mahmoud Khellili, Me Mohand Yessad, Me Yahia Bouamama,
Me Boussaâd Ferdi, Me Tayeb Belloula et autres Me Foudhil Benaki et Me Hadj Rachid Morsli! Au contraire; ces jeunes ont tous pour la plupart, animé les multiples marches de l' «authentique Hirak», avec leurs familles svp, avant de se retirer sur la pointe des pieds, les slogans n'ayant plus rien à voir avec ceux des premiers jours!
Les jeunes avocats sont ceux de demain, ceux du numérique, du micro portable, aux piquantes et rigoureuses plaidoiries, car les juges ne sont plus ceux des décennies précédentes!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours