L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Sondage sur Le cancer du sein réalisé par la pharmacie mouffokes

14.000 nouveaux cas chaque année

C’est l’un du trio de tête des types de cancer prévalant en Algérie.

La campagne «Octobre rose» a pour but d'accroître la sensibilisation au cancer du sein, aussi la pharmacie M. Mouffokes a lancé une campagne de sensibilisation à travers un sondage s'étalant tout au long de ce mois.
Installée depuis juillet 2021 dans la commune de Belgaïd, daïra de Bir El Djir (wilaya d'Oran), la pharmacie Mouffokes organise une tombola exclusive dédiée aux participant(e)s avec le support de «Kara Créations» qui a mis à la disposition des organisateurs quelques articles permettant aux personnes tirées au sort de les gagner.
Dans un document, dont L'Expression détient une copie, la pharmacie Mouffokes présente l'objectif final de cette campagne en expliquant les cinq points de sensibilisation sur le cancer du sein, à savoir l'âge au début du dépistage, l'autopalpation, l'examen médical utilisé pour le dépistage, la fréquence de son examen et les bienfaits d'une détection précoce en ce qui concerne la guérison. Ces cinq points visent trois buts: avoir une idée du niveau d'information/ connaissance chez les participants, communication des résultas de ce sondage, afin d'orienter et mieux cibler les futures campagnes et enfin tester la capacité de la pharmacie Mouffokes à jouer un rôle préventif dans son quartier.
Dans le troisième chapitre du document, est signalé le lieu des actions menées en précisant l'adresse de ladite pharmacie comme cité plus haut. Le quatrième point est relatif au choix des questions, la façon de les poser, leur destination, tout en balayant les grands axes à connaître de ce cancer. Le déroulement des actions à mener figure en cinquième position, l'opération devant se dérouler avec les personnes rencontrées dans ladite pharmacie. Le questionnaire se décline en trois points: le 1er est consacré aux renseignements utiles: nom et numéro téléphone, immédiatement détachés et mis dans l'urne pour la participation au tirage au sort. Le second comporte les informations sur l'âge ainsi que les réponses aux cinq questions sous forme de QCM-- (questions à choix multiple), cette partie étant gardée pour analyses et commentaires. Le troisième volet comporte le corrigé des questions et n'est remise aux participants qu'à la fin du questionnaire.
Le document signale, toutefois, les difficultés rencontrées, dont le refus de personnes pour la participation à la sensibilisation et au sondage, les uns préférant ne pas y penser ni en parler après qu'un membre de leur famille a été touché, d'autres par superstition ou simplement par manque de temps. Cependant, l'autre difficulté relevée est de prendre le temps d'expliquer comment répondre au questionnaire, comment communiquer les bonnes réponses et sensibiliser les participants, tout en maintenant leur activité habituelle.
Enfin, trois schémas explicatifs y sont inscrits: le début de dépistage dont la catégorie des 26-40 ans est la moins sensibilisée à l'âge auquel doit commencer le dépistage. Un autre tableau sur le danger de l'autopalpation, met en évidence le manque d'information, sur ce point, des femmes de plus de 40 ans. Enfin, un graphique met aussi en évidence un manque d'information, chez les 26-40 ans, sur les bienfaits d'une détection précoce du cancer et son incidence sur le taux de guérison.
En conclusion, il ressort de ce document d'information que les prochaines campagnes de sensibilisation doivent «inclure les information sur l'autopalpation ainsi que sur les avantages d'une détection précoce.
Une guérison est possible dans 90% des cas si une mammographie est pratiquée à une fréquence de un à deux ans, d'où la nécessité de l'autopalpation qui peut se faire à une fréquence plus rapprochée, soit chaque semaine et contribuer ainsi à une détection précoce.
Ce type d'action peut être étendu à l'ensemble des pharmaciens du pays, dont le rôle est confirmé de par leur proximité du citoyen, dans les campagnes de prévention, conclut le document.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours