L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Partenariat industrie-recherche scientifique

Zeghdar et Bidari accordent leurs violons

Les départements de l’enseignement supérieur et de l’industrie s’accordent sur un partenariat dans l’intelligence artificielle, les énergies renouvelables, la construction de conteneurs…

S'il y a un pays qui veut émerger, il a d'abord intérêt à associer les sphères universitaires industrielles. L'Algérie ne déroge pas à cette règle. D'ailleurs, le renforcement du partenariat recherche-industrie est l'objectif recherché par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de Kamel Bidari et du ministère de l'Industrie d'Ahmed Zeghdar.
Les deux ministres signeront aujourd'hui une série d'accords. Le premier prévoit un partenariat tripartite entre la direction générale de la recherche scientifique et le développement technologique et l'Entreprise nationale de constructions de matériels et équipements ferroviaires «Ferrovial» et sa filiale l'entreprise d'assemblage et de maintenance des tramways Cital. Les chercheurs universitaires seront appelés à contribuer à renforcer la production nationale à impact économique positif, précise le document de la tutelle. Ils ont également comme mission de trouver des solutions pratiques à certains des problèmes liés aux activités des deux entités industrielles précitées.
Il y a lieu de noter dans ce sillage, que la signature de ladite convention intervient en application des directives du président de la République, qui a accordé la priorité absolue à l'extension de la voie ferrée, notamment celle de Ouargla-Tamanrasset, Ghardaïa-El Menia et Ghar Djebilet-Béchar, compte tenu de l'importance économique et stratégique de ces axes. Des projets qui nécessitent, en effet, du matériel et des équipements ferroviaires. Le programme de la cérémonie de signature parvenu à notre rédaction, prévoit la signature de six accords de coopération dans le domaine de la recherche, le développement et l'innovation, liés aux domaines de la production mécanique et ses accessoires, le domaine de l'intelligence artificielle et des technologies avancées, des analyses physico-chimiques des matériaux.
Le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables, le domaine des études économiques et sociales sont également concernées par la démarche des deux départements. Aussi, au menu, la signature d'une huitième convention portant la création d'un projet de recherche et développement dans le domaine de la construction de conteneurs et tout ce qui concerne ses usages et et la modernisation de sa chaîne de production. Cette interconnexion est le signal fort qui affirme la volonté des pouvoirs publics à mettre en branle les recherches appliquées dans la course à la relance et à la diversification de l'économie nationale. L'État s'est déjà engagé à encourager la recherche partenariale entre les acteurs de la recherche et ceux du tissu économique. Et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est au coeur de cette politique axée sur la promotion de la recherche, le développement et l'innovation, pour accompagner le secteur économique.
Elles sont 10 commissions multisectorielles, où tous les secteurs sont concernés et regroupés, chargées d'élaborer des thèmes de recherche et de développement, par les établissements relevant des partenaires socio-économiques publics et privés. Lesdites commissions installées début janvier courant, ont la mission de promouvoir, coordonner et programmer l'évaluation des activités de recherche, notamment les programmes nationaux de recherche et de façon à appuyer les entreprises et pallier à leurs problèmes.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré