L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Papier ondulé

Une nouvelle usine à Saida

elle aura une capacité nominale de production de 330 000 tonnes/an.

Le Groupe industriel du papier et de la cellulose (Gipec) va créer une nouvelle usine de papier pour ondulé (PPO) dans la wilaya de Saïda, en partenariat avec une firme internationale, devant permettre la réduction de 85% de la facture d'importation de ce produit, estimée annuellement à 220 millions de dollars, a indiqué son P-DG, Mohamed Djedi.
Le groupe vient de lancer «un appel à manifestation d'intérêt national et international pour la création d'une nouvelle usine de papier en partenariat avec une firme de renommée internationale disposant de technologie de pointe, pour la mise en place du projet production du papier ondulé (PPO) d'une capacité nominale de production de 330.000 tonnes par an», a affirmé Djedi dans une interview accordée à la revue algérienne Indjazat. Selon les explications fournies par le P-DG de Gipec, il s'agit d'un projet à réaliser sur une période de 24 mois pour un montant d'investissement avoisinant les 110 millions de dollars et devant permettre la création de 550 emplois directs.
Ce complexe devrait contribuer à réduire la facture d'importation du PPO à hauteur de 85%, a-t-il fait savoir tout en indiquant que «l'Algérie importe l'ensemble de son besoin en PPO à hauteur de 350 000 de tonnes par an, pour une valeur approximative de 220 millions de dollars».
Pour la création de cette nouvelle usine, Djedi a rappelé que le groupe «Gipec» dispose d'un complexe de production du papier au niveau de la wilaya de Saïda, qui est à l'arrêt depuis 2012.
Dans le cadre de ce projet, Gipec compte sur l'approvisionnement de la matière première nécessaire en totalité du gisement national du vieux papier et carton, a assuré son P-DG. Il mentionnera qu' une éventuelle extension est à l'étude à travers la remise à niveau du site à l'arrêt afin de couvrir l'ensemble du besoin national, mais également se diriger vers l'exportation.
À travers sa filiale «Papirec», un nouveau centre de récupération du vieux papier et carton sera créé au niveau de la wilaya de Saïda, au site même d'implantation du nouveau projet PPO d'une capacité nominale de 5 000 tonnes/an et qui peut atteindre 9 000 t/an, a-t-il encore détaillé.
Ce centre de récupération du vieux papier et carton qui entrera en production en ce mois de novembre permettra, selon le P-DG du groupe public, de créer des dizaines de postes d'emploi dans la région.
«Nous travaillons également pour relancer l'ensemble des centres de récupération restants au nombre de cinq et la création de quatre nouveaux centres durant 2024 afin de garantir l'approvisionnement en matière première de ce nouveau projet», a-t-il fait encore savoir.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours