L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Conseil des ministres/Lignes ferroviaires, silos à grain, saison estivale et financement des start-up

Tebboune suit de près les mégaprojets

L'échéance 2027 annoncée par le président Tebboune dépend en partie de la finalisation de ces chantiers.

Le Conseil des ministres a planché, hier, sur trois mégaprojets stratégiques. En terme de logistique nécessaire au développement du secteur minier, ces projets sont d'une importance vitale. Les lignes ferroviaires, Béchar-Tindouf-Ghar Djebilet et Bled El Hadba-Oued Kebrit-Port de Annaba relieront respectivement la mine de fer de Tindouf et celle de phosphate de Tébessa aux zones industrielles pour leur traitement et aux ports d'Oran et d'Annaba pour l'exportation des minerais brut et des produits issus de leur transformation industrielle. Le suivi de ces deux grands chantiers de la décennie est une nécessité impérieuse pour l'Algérie, en ce sens où ces deux projets constituent la colonne vertébrale de la diversification économique, pour ce qu'ils apportent comme valeur ajoutée à l'outil de production de nombreuses filières industrielles et à l'agriculture. Les experts s'accordent à dire que ces deux mines en plus de celle d'Amizour pour la production du zinc, propulseront l'Algérie au niveau des grands pays miniers et lui ouvriront des perspectives encore insoupçonnables. D'ailleurs, le président de la République n'a eu de cesse d'insister sur le développement de ces mines, sachant leur impact sur la transformation profonde du modèle économique national. Elles apportent la garantie d'un saut économique exceptionnel et rapprochent considérablement l'Algérie de l'émergence. L'échéance 2027 annoncée par le président Tebboune dépend en partie de la finalisation de ces lignes ferroviaires.
Mais le chef de l'État insiste sur la diversification et ordonne au ministre de l'Industrie de procéder à produire localement les fibres optiques.
Toujours dans la perspective d'une relance effective de l'économie du pays et de sa diversification, le Conseil des ministres a examiné «l'état d'avancement des projets de réalisation de silos de stockage de céréales». À ce propos, le succès éclatant de la saison des labours-semailles posent avec acuité la problématique du stockage. Comme pour le secteur minier celui de l'Agriculture est confronté à la question de la logistique. Aussi, la réalisation des silos constitue-t-elle, de fait, un objectif stratégique à atteindre. Il y va de la pérennité de la filière céréalière qui a démontré, cette année, des capacités de progression, elles aussi, insoupçonnables. On soulignera l'engouement de nombreux partenaires étrangers pour cette filière agricole, susceptible à moyen terme, de placer l'Algérie parmi les grands producteurs dans le monde, après avoir, en une seule saison, occupé la deuxième place en Afrique, après l'Égypte.
L'émergence de l'Algérie qui ne fait certes pas de doute, à la condition de réaliser le vaste plan industriel, agricole avec leur pendant logistique, suppose aussi une sérieuse et parfaite connexion avec la diaspora. Il y a eu les initiatives audacieuses d'Air Algérie et de l'Entmv, mais également la possibilité offerte à la communauté algérienne installée à l'étranger de regagner le territoire national en produisant la seule carte d'identité nationale. Le Conseil des ministres a planché sur «les préparatifs de la saison estivale et les dispositions d'accueil de notre communauté établie à l'étranger», rapporte le même communiqué. L'on se dirige vers une opération inédite, cet été, et d'immenses retrouvailles entre les Algériens de l'intérieur du pays et leurs frères de l'émigration. Il ne s'agit donc pas d'improviser, d'où la prise en main par l'Exécutif de ce dossier qui promet de belles surprises pour l'ensemble de la communauté nationale. On n'en parle pas assez, mais cet été a toutes les chances d'être exceptionnel. À ce propos, le chef de l'État a lourdement insisté sur la gratuité des plages et la lutte contre les comportements nuisibles de certains plagistes. En outre, il a ordonné l'installation d'une commission chargée de développer les infrastructures touristiques.
Autres sujets abordés par le Conseil des ministres, le projet de loi relatif aux assurances, dont l'examen a été reporté. Le président de la République a mis en exergue l'importance du texte en lien avec la souveraineté nationale. Une nouvelle lecture s'avère donc nécessaire. Le chef de l'État exige la domiciliation en Algérie des entreprises d'assurances. En outre, le financement des start-up a fait l'objet d'un exposé, au lendemain de propos présidentiels à l'occasion de la Journée de l'étudiant sur la disponibilité de l'État à soutenir en toutes circonstances l'économie du savoir.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours