L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Il entamera, en début de semaine, une visite dans plusieurs pays de la région Mena

Sergueï Lavrov prochainement à Alger

Le chef de la diplomatie russe entamera, ce dimanche, une visite dans plusieurs pays, dont la Palestine et l’Algérie.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, entamera, la semaine prochaine, une visite de travail dans plusieurs pays de la région Mena, dont l'Algérie, a annoncé l'Envoyé spécial du président russe au Moyen-Orient et dans les pays d'Afrique, le vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov.
Cité par l'agence de presse russe, Sputnik, Mikhaïl Bogdanov a précisé que le voyage débutera «dimanche et lundi» et que le chef de la diplomatie russe visitera «Israël, la Palestine, l'Algérie et le Maroc», ne manquant pas de préciser qu'«en plus des rencontres avec les dirigeants du Royaume du Maroc, Sergueï Lavrov présidera une réunion des ministres des Affaires étrangères du Forum de coopération arabo-russe».
Ce forum qui se tiendra à Marrakech, à la mi-décembre, était prévu initialement le 28 octobre dernier. Il a été reporté début octobre à l'appel de la partie russe. Le rendez-vous a été «finalement fixé», en marge de la Conférence internationale de Paris pour la Libye. Bogdanov n'a pas précisé la date de la visite de Lavrov, en Algérie, qui survient dans un contexte de fortes tensions entre Alger et Rabat. L'Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc, en raison des actes hostiles et agressions qu'il ne cesse de mener avec le soutien de son nouvel allié, Israël.
Elle ne sera donc pas représentée lors du forum de coopération arabo-russe. Il n'empêche que le passage de Lavrov à Alger est un signe fort des liens qui lient les deux pays. Ce sera pour le chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra, de nouvelles retrouvailles. Il avait rencontré son homologue russe, à New York, en marge de la 76e session de l'Assemblée générale de l'ONU et n'avait alors pas manqué de tweeter «il y a une réelle volonté affichée pour consacrer le caractère stratégique de nos relations bilatérales», exprimant sa satisfaction sur «la convergence de vues sur les questions régionales et internationales». La prochaine rencontre donc, entre Lamamra et Lavrov, tombe à point nommé, vu le contexte régional avec le rapprochement de la menace sioniste des frontières ouest de l'Algérie.
Mais il y a aussi l'alliance stratégique et les deux hommes ne manqueront pas d'évoquer la 10e réunion de la Commission gouvernementale mixte algéro-russe. Un rendez-vous d'un grand intérêt qui verra au moins 10 accords de coopération signés. Selon l'ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev, ces accords porteront, notamment sur la communication de masse, la sécurité des moyens de communication, les ressources en eau, l'environnement, ainsi que sur les technologies spatiales. Enfin, il faut rappeler qu'entre l'Algérie et la Russie, les liens sont forts et cela depuis une soixantaine d'années. En 2019, l'allié russe a bien été le premier à mettre en garde contre toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l'Algérie. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours