L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tebboune reçoit un appel téléphonique d'Erdogan

Le Sud libyen sur une poudrière

L'Algérie est l'un des plus importants partenaires de la Turquie en Afrique.

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a reçu, mercredi soir, un appel téléphonique de Recep Tayyip Erdogan, président de la République de Turquie, indique un communiqué de la présidence de la République.
«La communication téléphonique a permis d'aborder l'état des relations bilatérales entre les deux pays et la situation qui prévaut dans la région», précise la même source.
En effet, les deux leaders ont évoqué les derniers développements en Tunisie, ainsi que les questions régionales. Au plan bilatéral, l'Algérie est l'un des plus importants partenaires de la Turquie en Afrique.
Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays se situe actuellement entre 3,5 et 4,2 milliards de dollars. Les deux parties espèrent le porter au-dessus du seuil de 5 milliards de dollars. En juin dernier, le président Abdelmadjid Tebboune a, dans un entretien accordé au magazine français Le Point, qualifié d' «excellentes» les relations algéro-turques, soulignant que la Turquie avait investi près de 5 milliards de dollars en Algérie «sans la moindre contrepartie politique». Comme un signe d'importance accordée à l'Algérie par la Turquie, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est rendu en Algérie en janvier 2020 avec une importante délégation turque. Durant sa visite de 48 heures, il a effectué des entretiens portant sur les divers aspects de la coopération bilatérale. Lors du forum d'affaires algérie-turquie à Alger, le chef d'Etat turc a ainsi prôné la signature d'un traité de libre-échange entre la Turquie et l'Algérie. Auparavant, le chef de l'Etat a révélé que l'Algérie est en concertation permanente avec la Turquie sur les questions de la région, notamment la crise libyenne.
Un sujet largement abordé lors de leur entretien téléphonique, notamment en ce qui concerne la sécurisation des zones du Sud Libyen, frontalières de l'Algérie. D'autant que cet entretien téléphonique intervient au lendemain de la visite en Algérie du président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younès El-Menfi. Une visite au cours de laquelle Abdelmadjid Tebboune et le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younès el-Menfi, ont discuté de la sécurisation des zones du Sud de la Libye, un pays où la Turquie s'est largement engagée.
«Nous avons discuté de problèmes communs, dont la sécurisation du Sud libyen, qui est une question de Sécurité nationale algéro-libyenne (...)» a déclaré le président du Conseil présidentiel libyen, à l'issue de ses discussions avec le président Tebboune.
Une situation également au menu de l'entretien téléphonique entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younès El-Menfi, après sa visite en Algérie.
Les deux leaders ont discuté des relations turco-libyennes et les questions régionales, en particulier les développements en Tunisie. Lors de cet entretien, Mohamed Younès El-Menfi a souligné l'intérêt de «stabiliser la situation en Tunisie» car, selon ses propos, « la déstabilisation de la Tunisie aura de graves répercussions sur toute la région».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours