L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Un nouveau variant de la Covid-19 est apparu en Afrique du Sud

Le Omicron fait trembler le monde

L’institut Pasteur d’Algérie réitère son appel à la vaccination, afin de contrôler la circulation des virus et de leurs variants.

La 4ème vague est à nos portes. Le nombre de contaminations et de décès, qui a repris de plus belle, depuis quelques jours, l'atteste. Le relâchement est interdit. Cela pourrait se payer cash. Le bilan est déjà trop lourd. Chaque jour qui passe apporte son lot de douleurs.
L'Algérie a enregistré 209 817 cas de contaminations et 6.046 décès depuis l'apparition du premier cas de Covid-19 le 25 février 2020 à Ouargla, selon les dernières statistiques publiées le 26 novembre par le ministère de la Santé. Une tragédie qui risque de s'amplifier avec l'apparition d'un nouveau variant apparu en Afrique du Sud signalé pour la première fois à l'OMS le 24 novembre 2021.
La situation épidémiologique au pays de Nelson Mandela, qui était en nette amélioration depuis la fin du mois d'août dernier, s'annonce à nouveau critique. Elle s'est caractérisée par «trois pics distincts de cas signalés, dont le dernier concernait principalement le variant Delta. Ces dernières semaines, les infections ont connu une forte augmentation, coïncidant avec la détection du variant B.1.1.529.
La première infection confirmée connue du B.1.1.529 provenait d'un spécimen prélevé le 9 novembre 2021», indique une note publiée par l'institut Pasteur d'Algérie. Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes (plus de 30 mutations concomitantes), ajoute le document qui souligne que les données préliminaires suggèrent un risque accru de réinfection avec ce variant, par rapport aux autres variants préoccupants.
Le nombre de cas semble augmenter dans presque toutes les provinces d'Afrique du Sud qui, il faut le rappeler, est le pays le plus impacté du continent. Ce variant de Covid-19 baptisé «Omicron», fait trembler le monde, la planète s'affole. Plusieurs pays ont interdit l'entrée de leurs territoires aux voyageurs en provenance d'Afrique du Sud qui, du coup, se retrouve isolée. Les cas de contaminations sont signalés, notamment en Belgique, chez un voyageur arrivé d'Égypte le 11 novembre dernier. Hormis l'Afrique du Sud, Omicron a été détecté au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi à Hong Kong et au Botswana. L'Europe tire la sonnette d'alarme. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (Ecd) juge, dans un rapport d'évaluation des risques que «le niveau général de risque pour l'UE et l'EEE (Espace économique européen) associé au variant Omicron du Sars-CoV-2, est jugé élevé à très élevé.
Le gouvernement français a suspendu les arrivées en provenance d'Afrique australe. Des pays arabes, dont l'Arabie saoudite, ont annoncé, vendredi, fermer leurs frontières aux voyageurs en provenance de cette région du monde. L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis vont appliquer cette interdiction aux voyageurs venant d'Afrique du Sud, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe, ont annoncé les autorités de ces monarchies du Golfe. Le Canada a interdit l'entrée sur son sol aux voyageurs en provenance de sept pays d'Afrique australe où a été détecté le nouveau variant.
Les États-Unis ont également annoncé la fermeture des frontières aux voyageurs en provenance de ces pays, ajoutant le Malawi à leur liste, selon un haut responsable américain. Et l'Algérie? L'urgence de l'adhésion à la vaccination, afin de contrôler la circulation des virus et par là, les variants, a été mise en exergue par l'institut Pasteur qui a aussi appelé au respect scrupuleux des gestes barrières (port de masques de protection, distanciation sociale et lavage fréquent des mains) qui gardent toute leur importance face à cette pandémie. Il faut souligner que sur le plan économique, le B.1.1.529 55 a fait vivre, vendredi, leur pire séance aux places boursières mondiales, depuis le 18 mars 2020. Paris a chuté de 4,75%, Londres de 3,64%, Francfort de 4,15% et Madrid de 4,96%, alors que les prix du pétrole ont dévissé de plus de 10%.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours