L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Industrie sidérurgique

Le leadership à portée de l'Algérie

Le maillage économique se dessine à travers le lancement de plusieurs projets porteurs.

Nous entrons dans une nouvelle ère économique, avec le lancement de divers projets structurants. D'importantes démarches ont été entreprises et de gros investissements sont en effet prévus pour la mise en place d'un maillage économique à forte valeur ajoutée, parallèlement au lancement des grands projets miniers. Le projet de l'usine de traitement du minerai de fer de Ghar Djebilet, dont les travaux ont démarré avec le lancement de ceux du projet de la voie ferrée Bechar-Tindouf en témoigne. Ce sont deux chaînons de plus, qui s'ajoutent au plan économique en cours d'exécution. Le fer du gisement de Ghar Djebilet sera acheminé vers le nord du pays, plus exactement à Bethioua, wilaya d'Oran, par train spécial. Une fois arrivé à la capitale de l'ouest algérien, le fer sera transformé pour qu'il puisse être utilisé dans d'autres secteurs d'activité stratégiques. En plus de permettre de couvrir toute l'activité de transformation du fer en Algérie et de permettre au pays d'économiser la facture salée dépensés annuellement dans l'importation du fer, qui tourne autour de deux milliards de dollars, ce fer sera utilisé dans la fabrication des tôles laminées à chaud destinées aux sociétés de charpente métallique, aux chantiers de constructions navale et mécanique, qui sortiront de la deuxième méga usine de l'entreprise Tosyali-Algérie, actuellement en cours de construction. La méga usine est un autre projet porteur très attendu. L'entrée de ce premier produit sur le marché est prévu d'ici six mois, comme affirmé à L'Expression par ALP Topcuoglu, membre du conseil d'administration de l'entreprise. Aussi, elle se lancera, à partir de l'année 2025, dans la fabrications des tôles destinées aux industries automobile et électroménagère, comme précisé davantage par le même responsable. Un produit stratégique destiné à accompagner la nouvelle dynamique de l'activité automobile. Le rond à béton fabriqué également par Tosyali, qui exporte ses produits vers les quatre coins du monde, est l'autre produit qui fait saliver plus d'un. Un élément hautement stratégique et indispensable pour l'accompagnement des projets du secteur de l'habitat. Le vent d'optimisme et de développement économique qui souffle sur Tindouf et Béchar, en raison de l'importance du projet structurant de Ghar Djebilet, n'est pas le seul. Les wilayas du nord-est du pays, au coeur des projets d'infrastructures, relatifs à l'exploitation de la mine de phosphate de Bled El Hedba, qui sera elle aussi raccordée par voie ferrée afin de consolider les capacités productives de l'Algérie, la troisième à l'échelle mondiale en la matière. Nos entreprises se serrent les coudes pour diversifier notre économie et placer le pays au rang qu'il mérite. L'expérience, réussie, du plan de développement destiné au port de Djendjen implanté à Jijel en est un bel exemple. Ce port commercial, autrefois mal équipé malgré sa grande capacité, a repris des couleurs en 2021, où un volume de marchandises de près de 3,5 millions de tonnes hors hydrocarbures y avait transité au cours des neuf premiers mois. Les premières performances de se «géant réveillé» sont le fruit d'un maillage économique bien ficelé. L'aspect logistique a été pris en compte, à l'effet de relier ce port -anciennement «isolé»-, aux réseaux routier et ferroviaire, pour faciliter l'acheminement des marchandises. Le meilleur est à venir pour Djendjen, notamment après le lancement, en janvier dernier, du train de fret pour le transport de la matière première à partir du terminal minéralier du port au complexe sidérurgique de Bellara du groupe Algerian Qatari Steel (AQS). Le cimentier Holcim El Djazaïr va également apporter son grain de sel. L'entreprise a annoncé, le mois dernier, avoir réalisé avec succès les tests techniques de son tout premier chargeur automatique de clinker (constituant du ciment), sur un navire communément appelé Shiploader. Un engin qui représente un tournant dans le développement de la logistique, dédiée à l'exportation de ciment, ainsi qu'à la satisfaction des demandes provenant des exportateurs de clinker. L'engin permet d'accélérer les opérations de chargement, le Shiploader mis en service, permet également aux navires d'accoster, d'être traités et de quitter le port en peu de temps, réduisant ainsi les délais d'attente en rade et, partant, les surestaries (surcoûts d'immobilisation). Une autre bonne nouvelle, très prometteuse, est également très attendue. Une commande a été passée par l'Entreprise portuaire en vue de l'acquisition de deux engins similaires qui seront ‘'bientôt importés de Chine ‘' comme révélé par le P-DG de l'Entreprise portuaire, Abdeslam Bouab. Dans sur le registre des ports commerciaux, un autre géant vient d'être «secoué». Il s'agit du port commercial d'El Hamdania, qui sera, lui aussi, relié au réseau ferroviaire pour faciliter l'acheminement de la marchandise depuis l'infrastructure, jusqu'aux frontières sud du pays. Objectif: atteindre le marché africain. À nous le continent!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré