L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Enquête sur l'intoxication et les malaises survenus sur une plage de Ténès

Le chlore est à l'origine de cet incident

Il est dû au chlore désinfectant, utilisé dans le traitement des eaux de l'oued Boufssoussa.

«Plus de peur que de mal», c'est ce à quoi a abouti le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire après les analyses effectuées sur des prélèvements d'échantillons d'eau de mer d'une plage de la commune de Ténès, ville côtière, anciennement punique, de la wilaya de Chlef, suite à l'intoxication et aux malaises ressentis par des estivants. Elles ont prouvé une concentration en chlore désinfectant, a indiqué hier un communiqué du ministère. Sur la base des résultats des enquêtes biologiques menées, suite aux cas d'intoxication enregistrés sur une plage de la commune de Ténès, wilaya de Chlef, le ministère de l'Intérieur a informé l'opinion publique que les résultats des analyses menées sur des prélèvements d'échantillons d'eau de mer de cette plage, ont prouvé une concentration en chlore désinfectant, due à l'utilisation intensive de cette substance par les services de la commune, dans le cadre du traitement des eaux de l'oued Boufssoussa, qui se déverse dans la mer. Cette action s'est déroulée dans le cadre de l'entretien de l'environnement et de la prévention contre les maladies à transmission hydrique.
Le ministère a indiqué que toutes les victimes se sont rétablies, soulignant que les autorités locales ont pris toutes les mesures préventives pour s'assurer de la salubrité des eaux et garantir la sécurité des estivants, avant l'ouverture imminente de la plage, ajoute-t-on de même source.
Dimanche dernier, 193 estivants ont été victimes de malaises, sur une plage de Ténès, présentant, entre autres symptômes, une forte toux, une rougeur des yeux et des difficultés respiratoires, ce qui a nécessité leur évacuation à l'hôpital. Le responsable de la prévention à la direction locale de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Chlef, a affirmé que toutes les victimes ont quitté l'hôpital, à l'exception de sept individus qui ont passé la nuit et sont rentrés chez eux lundi matin, après avoir reçu les soins nécessaires.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours