L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Deux ministres marquent «Octobre rose»

Le cancer du sein est «l’affaire de tous»

Le monde célèbre chaque année « Octobre rose », mois de lutte contre le cancer du sein.

Inaugurée par le ministre de la Santé Abdelhak Saihi, accompagné par la ministre de la Solidarité nationale et de la famille, Kaouter Krikou, une journée thématique sur le cancer du sein en Algérie s'est tenue, hier, à Alger en présence de nombreux professeurs, docteurs, médecins et membres de la famille du corps médical.
Les interventions et travaux de cette journée se sont axés sur les points focaux qui caractérisent cette pathologie, notamment la «prévention», point autour duquel sont revenus les communicants représentés par diverses sommités du corps médical qui se sont succédé à la tribune de cette rencontre.
Ainsi, ont été communiquées les données du réseau national des registres du cancer 2016/2020, un plaidoyer pour le dépistage organisé du cancer du sein, 5e cause de mortalité du cancer, l'organisation des structures de prise en charge de ce mal, l'innovation dans le traitement en Algérie, le rôle du département de la solidarité dans la préservation de la santé de la femme et enfin l'action du mouvement associatif dans la lutte contre cette maladie endeuillant.
Cette journée a été organisée par le ministère de la Santé, en collaboration avec le Centre Pierre et Marie Curie (Cpmc) et l'Association «El Amel» représentée par sa dynamique secrétaire générale, Mme Hafida Kettab, qui a exposé un bilan élogieux des activités de son organisation, notamment les récentes expériences de Biskra qui ont connu un retentissement louable à travers cette wilaya et partant dans tout le pays. Le volet «dépistage» de ce mal, qui n'est plus «tabou» comme avant, a été le leitmotiv de nombreuses interventions lors desquelles ont été soulignées l'importance, la diminution de cas de mortalité de pas moins de 25%, la réduction de l'acte chirurgical, ce, malgré la regrettable non-organisation officielle en Algérie d'un programme de dépistage des femmes à partir de l'âge de 40 ans. Le plus souvent le cancer du sein survient après 50 ans et sachant que dans le monde, une femme sur neuf sera atteinte d'un cancer du sein au cours de sa vie pendant qu'une femme en mourra sur 27. Il est à signaler que les hommes, 1% de l'ensemble des cas enregistrés, peuvent aussi en être touchés.
Il y a lieu de relever que ce type de conférences thématiques, sur la santé ou autres sujets scientifiques, s'adressent essentiellement aux initiés et professionnels du secteur. Elles doivent, à notre avis être «vulgarisées» à outrance pour atteindre une frange importante de la population, notamment celle concernée. Il nous a été donné ainsi de constater que les interventions, si intéressantes soient-elles, semblent s'adresser à un parterre d'étudiants ou de spécialistes uniquement, tant les références professionnelles pointues sont usitées comme si les sept communicants s'adressaient à des étudiants du secteur. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours