L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Palestine, la crise ukrainienne et l'Afrique

Lamamra au pas de charge à New York

Il a souligné la nécessité de placer la question palestinienne en tête des priorités de l'Organisation, en appelant à une solidarité plus forte en faveur des droits légitimes du peuple palestinien.

C'est du sans répit pour la délégation qui a accompagné le ministre des Affaires étrangères aux travaux de la 77e session de l'Assemblée générale de l'ONU. Hier, Lamamra a pris part à la réunion du Groupe de contact de la Ligue arabe au niveau ministériel sur «la crise en Ukraine» avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. La réunion a été consacrée aux derniers développements de la crise en Ukraine et aux perspectives permettant aux deux parties du conflit de reprendre les négociations pour la fin de la crise. Il a été également question des possibilités offertes pour atténuer les retombées de cette crise sur la sécurité alimentaire et énergétique. Le Conseil des ministres de la Ligue arabe réuni en mars dernier au Caire, a décidé de mettre en place un groupe de contact arabe au niveau ministériel. Son objectif consiste à «suivre et mener les consultations et les contacts nécessaires avec les parties concernées par la crise ukrainienne en vue de contribuer à trouver une solution diplomatique». Le groupe est composé des ministres des Affaires étrangères de l'Algérie, d'Égypte, de Jordanie, du Soudan, de l'Irak et des Emirats arabes unis outre le secrétaire général de la Ligue arabe.
Intervenant lors d'une réunion ministérielle de l'OCI sous la présidence du Pakistan, le ministre des Affaires étrangères, a appelé à New York à placer la question palestinienne en tête des priorités de l'Organisation de la Coopération islamique (OCI). Le ministre a souligné la nécessité de placer la question palestinienne en tête des priorités de l'Organisation, en appelant à une solidarité plus forte en faveur des droits légitimes du peuple palestinien.
À cet égard, il a réaffirmé que l'Algérie qui s'apprête à abriter le Sommet arabe n'épargnera aucun effort pour apporter sa contribution au rétablissement d'une paix durable au Moyen-Orient. Lamamra a plaidé la revitalisation de l'initiative arabe de paix dont l'essence demeure aussi pertinente qu'elle l'était il y a vingt ans. Le chef de la diplomatie a par ailleurs condamné la propagation des phénomènes de discrimination raciale et d'islamophobie dans de nombreuses régions du monde.
À ce propos, il n'a pas manqué de rappeler toutes les initiatives prises par l'Algérie en vue de promouvoir les valeurs de la tolérance et de la coexistence pacifique, y compris à travers la proclamation de la «Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix», face aux mutations rapides que connaissent les sociétés à l'ère de la révolution numérique, Lamamra a suggéré la nécessité d'engager des réformes devant permettre à l'OCI de mieux s'adapter aux évolutions dans les relations internationales. Toujours en marge de cette session, Lamamra a eu un agenda très chargé par des entretiens avec plusieurs de ses homologues, axés notamment sur les principales clauses inscrites à l'ordre du jour des travaux de l'ONU et du Conseil de sécurité, et autres questions. Il s'est entretenu avec son homologue saoudien, l'Émir Fayçal ben Farhane Al-Saoud. Il a rencontré le chef de la diplomatie de la République de Chypre, Ioannis Kasoulides ainsi que son homologue cubain, Bruno Rodriguez et son homologue de la République d'Azerbaïdjan, Oglu Bayramov, à qui il a remis la lettre d'invitation du président Abdelmadjid Tebboune adressée au président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, pour prendre part en tant qu'invité d'honneur aux travaux du 31e Sommet arabe d'Alger, en sa qualité de président en exercice du Mouvement des Non-alignés.
Il a également rencontré le ministre syrien des AE le Dr. Fayçal el-Meqdad. Lamamra a échangé avec son homologue de la République de Finlande, Pekka Haavisto. Le ministre des Affaires étrangères a eu, également, des entretiens avec son homologue turc, Mevlüt Cavusoglu.
Enfin, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger Ramtane Lamamra a appelé pour l'adoption d'une position commune de l'Afrique en prévision de la COP27, prévue en novembre prochain en Égypte. En marge des travaux du segment de haut niveau de la 77e session de l'Assemblée générale de l'ONU, il a pris part, en tant que représentant du président de la République Abdelmadjid Tebboune.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours