L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Entre concours de doctorat et marché du travail

La situation désolante des «docteurs d’état»

A quoi sert le plus haut diplôme que délivre l’enseignement supérieur, si les docteurs demeurent chômeurs ? Plus de 3000 docteurs d’état sont au chômage !

Depuis l’arrivée à l’université, l’étudiant est partagé entre la quête d’études en Algérie, et la fuite vers d’autres cieux… A la recherche d’un environnement et d’un niveau d’études plus élevé, le rêve de poursuivre des études supérieures hante des milliers d’étudiants. Ce rêve demeure parfois non achevé ! Plusieurs obstacles se manifestent. Hier, les étudiants du centre du pays ont passé leur concours de doctorat dans plusieurs spécialités. Cet examen soulève interrogations et réflexions.
Des centaines de milliers de candidats postulent pour obtenir ce concours qui leur permet de préparer un doctorat dans la spécialité qu’ils désirent. Pour cette année, ils sont plus de 4 000 candidats à être admis au concours de doctorat. Le problème est que l’écrasante majorité des candidats, n’obtienne pas ce concours, ce qui encourage ces derniers d’aller ailleurs.
Le poids des flux de migrants qualifiés ne cesse de prendre de l’ampleur et c’est dû essentiellement à ce système de marginalisation et d’élimination, qui les pousse à aller ailleurs.
Un autre problème semble plus important que le précédent, celui de l’après-obtention et la réussite de ce « fameux concours ». A l’heure actuelle, la situation des docteurs sur le marché du travail n’est pas meilleure que les sans diplôme ! Ces derniers rencontrent moult problèmes afin de décrocher un poste de travail. Donc, la question qui s’impose est la suivante : à quoi sert le plus haut diplôme que délivre l’enseignement supérieur ?
Dans ce même chapitre, on rappelle que le département de l’enseignement supérieur avait indiqué que des centaines de titulaires de hauts diplômes universitaires sont au chômage. Ils sont plus de 3000 docteurs d’État dans cette situation, depuis plusieurs années. Dans un autre chapitre, on note que le projet d’une université intelligente et informatisée n’est qu’une illusion. Nos universités sont loin d’être numériques.
A ce titre, le projet d’une université digitale, n’est qu’une rumeur. Le lancement d’une bibliothèque virtuelle qui était en cours depuis des années, n’est toujours pas achevé ! « Le projet d’une bibliothèque numérique est en voie de réalisation.
Ce projet n’arrive toujours pas à voir le jour et ce n’est pas pour demain », a souligné un enseignant de sciences politiques et relations internationales de Ben Aknoun. On note dans ce même sens, que les étudiants, enseignants et mêmes administrateurs ignorent l’existence de la bibliothèque virtuelle.
Si ce projet est maintenu, l’accès à cette plate-forme numérique sera très limité et réservé pour une catégorie spécifique dont les étudiants seront sûrement exclus ! « La politique de réforme universitaire, devrait être concrétisée par une dynamique nouvelle, illustrée par le lancement d’une administration informatique », ajoute la même source.. Dans ce même sillage, on souligne que le dernier rapport de l’Office national des statistiques (ONS), a estimé qu’une large tranche de jeunes, notamment les diplômés, est de plus en plus touchée par le chômage.
L’organisation fait un bilan alarmant des conséquences de la crise économique, notamment le chômage chez les jeunes diplômés.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours