L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Complexe Sider El Hadjar

La sidérurgie algérienne dans la cour des grands

La qualité et la performance du produit sidérurgique algérien suscitent l'engouement des pays arabes membres de l'Uafa.

Une belle envolée pour le complexe Sider El Hadjar qui vient de mettre le cap sur le partenariat avec plusieurs pays de l'Union arabe du fer et de l'acier (Uafa). Celle-ci dont, une délégation a effectué, cette semaine une visite au groupe Sider et au complexe sidérurgique d'El Hadjar d'Annaba, a rapporté la direction du complexe sur sa page Facebook. Représentant plusieurs sociétés, à savoir Hadid Ezz Egypte), Alexandrie Réfractaires (Egypte), la Société libyenne du fer et de l'acier (Libye) et la société tunisienne - El Fouledh, la délégation était accompagnée de MM. Boulmis Salah et Madani Riad membres du secrétariat général de l'Union et de Mer Mohamed Taha Essissi directeur du bureau régional de l'Union au Caire, fait savoir la même source. La délégation a été reçue par le président-directeur général (P-DG) du groupe Sider Lakhdar Aouchich et son staff directoire, avant de se rendre au complexe d'El Hadjar Dans sa publication, la direction du complexe Sider El Hadjar, considère que cette visite est une initiative première du genre au niveau de l'Union et une opportunité pour visiter quelques ateliers de production dans le complexe, a expliqué la même source. La visite s'inscrit dans le cadre de la politique de rapprochement avec des entreprises sidérurgiques de l'Algérie, visant une collaboration dans divers domaines. À l'issue d'une visite guidée dans quelques ateliers de production, une séance de travail a regroupé les membres de la délégation de l'Uafa, avec le staff dirigeant du complexe d'El Hadjar, dont l'ordre du jour s'était axé sur la conclusion de plusieurs accords liés à l'échange d'expériences et la coopération dans tous les domaines, tout en demandant au secrétaire de l'Union arabe du fer et de l'acier à les concrétiser sur le terrain,a précisé la direction de Sider El Hadjar dans sa publication. Après avoir achevé sa visite au complexe Sider El Hadjar d'Annaba, la délégation s'est rendue hier mercredi, à la wilaya de Jijel où, elle a effectué une visite similaire au complexe de fer et d'acier de Bellara, et seront aujourd'hui jeudi, en visite au siège du groupe Imetal à Alger, a conclu la même source. Par ailleurs, il est à noter que la visite de cette délégation de l'Uafa, intervient quelques jours après que, ce symbole de l'industrie sidérurgique algérienne, vient une fois de plus affirmer son efficience et son potentiel compétitif, à travers la certification une fois de plus de ses produits par les normes américaines API de l'American Petroleum institute (API). Rappelons dans ce contexte que le 13 et 17 septembre courant, l'unité de Tubes Sans Soudures (TSS) a fait l'objet d'un contrôle et d'un audit pour renouveler le certificat de conformité de ses produits aux exigences internationales. L'opération a été supervisée par Mohamed Hanafi, expert égyptien de l'American Petroleum Institute, dans l'unité TSS Seamless Pipe Unit. Mené avec succès, l'expert égyptien a présenté des résultats concluants du processus d'audit et de contrôle, qui s'est déroulé dans de bonnes conditions et sans enregistrer d'écarts et de problèmes de non-conformité, rappelle-on encore. Il faut dire que, l'unité des tubes sans soudure (TSS) spécialisée dans la fabrication entre autres, de tubes line pipe pour le transport des hydrocarbures et de tubes casing pour le coffrage des puits de pétrole, a bien mérité la certification de ses produits par les normes américaines API. Notons que, ce certificat est accordé tous les trois ans avec l'imposition d'audits de surveillance tous les ans pour le maintenir. Les résultats concluants de cette opération de contrôle et d'audit sont le fruit d'un travail d'équipe, mais surtout d'une volonté collective des sidérurgistes du complexe Sider El Hadjar, déterminés à faire face au défi de l'efficience économique. Et la visite de cette délégation de l'Uafa va renforcer la position de l'industrie algérienne qui a tout le potentiel devant lui permettre d'être dans la coure des grands.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours