L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après la lettre de la chancelière Merkel au président tebboune

La fin des spéculations

N'en déplaise à certains, l'état de santé d'un président n'est pas une affaire personnelle, c'est une question cruciale qui a trait à l'institution présidentielle.

«Mes meilleurs voeux de force et de courage vous accompagnent pour la suite de votre convalescence», tel est le message adressé par la chancelière allemande, Angela Merkel, au président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui suit son traitement dans un hôpital en Allemagne.
Cette lettre, qui ne souffre d'aucun imbroglio, coupe court aux spéculations tendancieuses et à l'intox nourrie par des groupes dont la mission est de polluer le climat politique du pays et de favoriser une situation délétère dans le but de semer le désordre et l'instabilité.
La messe est dite, le président Abdelmadjid Tebboune est tiré d'affaire par rapport au virus de Covid-19 et ses risques qui guettent le monde entier. La déclaration d'un haut responsable allemand, Angela Merkel en l'occurrence, donne plus de crédit à une situation médicale en rapport avec le président de la République que certains cherchaient coûte que coûte à faire de cette dernière une matière à manipulation et récupération dans le sens de semer le désarroi et l'anarchie quant au bon fonctionnement des institutions de l'Etat en général et la Présidence incarnée par Abdelmadjid Tebboune en particulier. N'en déplaise à certains, l'état de santé d'un président n'est pas une affaire personnelle, c'est une question cruciale qui a trait à l'institution présidentielle et ce qui en découle comme conséquences et retombées sur la situation politique en général dans le pays. D'ailleurs, c'est cette donne qui a «perturbé» le contexte politique du pays, à cause de l'état de santé du président qui a été atteint du Covid-19.
L'inquiétude est intimement liée au fonctionnement constitutionnel de l'Etat, c'est dire que la problématique est profonde et prépondérante. L'état de santé du président est le reflet de l'état de fonctionnement des institutions de l'Etat dans leur ensemble. On com-prend les tenants et les aboutissants de certains frénétiques qui aiment pêcher en eaux troubles, c'est un moyen pour user de leurs méthodes sournoises et macabres dans la perspective de jouer aux trouble-fêtes et pour provoquer le climat de peur et de résignation chez les citoyens lambda dans le but d'exploiter cette situation pour créer les conditions d'une situation de chaos tant recherché par leurs sbires et affidés.
Il est important de rappeler que la communication à propos de l'état de santé du président a des conséquences très déterminantes et décisives quant à la gestion de la chose publique. La symbolique est de taille, c'est pourquoi cette lettre adressée par la chancelière allemande, Angela Merkel, vient à point nommé pour remettre les pendules à l'heure et stopper urbi et orbi les manipulations et la propagande insidieuse et pernicieuse des forces de mal et les ennemis de la stabilité dans le pays.
Certes, le président de la République suivra sa convalescence, mais c'est déjà un signe annonciateur d'un contexte favorisant la stabilité institutionnelle et le fonctionnement constitutionnel le plus ordinaire. Mais l'amélioration de la santé du président est un élément qui a un sens prépondérant en politique, cela signifie que la menace et le spectre institutionnel et constitutionnel sont éloignés et que le contexte en tant que tel est dans le bon sens en termes de fonctionnement et de la gestion des institutions névralgiques de l'Etat.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours