L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Programme de ramadhan 2020 : TV6, Echourouk Tv et El Djazairia One

La féroce bataille des télés

Le Ramadhan aura un goût particulier cette année avec le coronavirus qui a obligé plus de 40 millions d'Algériens à rester chez eux. Une aubaine pour les chaînes de télévision qui, en principe, auront plus d'audience, surtout que les prières de tarawih, qui ont été annulées, obligent des millions d'Algériens à rester chez eux face à leur petit écran. Qui dit Ramadhan dit programme varié et riche, seulement voilà, la majorité des chaînes télévision n'avait pas bouclé sa production quand le coronavirus s'est déclaré. Et presque 50% des productions importantes, notamment les dramas, n'ont pas été bouclés, obligeant certaines chaînes à revoir leurs programmes et leurs stratégies. Trois des plus importants dramas algériens ont stoppé leur tournage et ont presque annulé leur production depuis le mois d'avril dernier. C'est le cas pour les feuilletons «Le tunnel» de l'Entv, de «Machair 2» pour Ennahar et «Babour El louh» pour MBC5.

Echourouk amoindrie par la perte de «Dekious et Mekious»
Ainsi, la chaîne Echourouk TV, qui avait remporté l'audience l'année dernière comme étant la chaîne la plus regardée des Algériens se retrouve avec quelques productions légères sans dramas et grosse production. Mais avec seulement quelques shorts programmes elle peut largement faire sa place dans le paysage audiovisuel algérien comme à son habitude.
Ainsi, la chaîne Echourouk qui est dirigée depuis la disparition de son patron Ali Fodil par son frère Rachid et sa fille Salsabil, a maintenu les mêmes partenaires de la chaîne.
Ainsi, les caméras cachées seront au rendez-vous cette année, avec «Hkamnakoum Gaâ», réalisée et produite par Adel Ibiza avec l'équipe de Dadi Zenga. Le spécialiste de la caméra cachée d'El Bilad TV Salim Hmilouche a migré vers Echourouk TV avec une nouvelle conception «Kadna». A cela s'ajoute une caméra expérience sociale, «Machi normal». En matière de sitcom, beaucoup de monde au programme. On retrouve l'équipe de «Dar Laâdjeb» dans sa troisième saison, mais également une nouvelle série produite par Hadj Lakhdar «Hair Fi Dzair». Mais également un sit com «Clinique Intik», mais aussi et surtout «Khalti 2» avec l'inamovible Mohamed Khassani. Enfin, quelques shorts programmes de 7 à 10 minutes comme «Vid wela Covid» avec beaucoup de figures de la comédie algérienne, à l'image de Kamel Abdat et Souali.
Le plus grand programme sur lequel avait misé la chaîne Echourouk TV ne sera pas dans la grille. En effet, la troisième saison de la série loufoque satirique du duo Nabil Asli et Nassim Haddouche, «Dekious et Mekious» a été simplement annulée par la direction de la chaîne Echourouk. La série qui a été tournée en Tunisie avec le réalisateur turc Mohamed Jok, a vraisemblablement dérangé par son contenu très politique. Les deux comédiens étaient mêlés cette fois avec la bande et un baron de la drogue dans un contexte politique dominé par le Hirak. Malgré les gros moyens qui ont été mis sur cette production, le téléspectateur algérien n'aura pas la chance de découvrir cette série très originale et créative.

La télévision publique met le paquet pour TV6
Cette année, c'est vraisemblablement la télévision publique et ses six chaînes qui tenteront de reprendre leur place dans le paysage audiovisuel algérien. Pour cela, la nouvelle et dynamique direction de l'Eptv a misé sur la nouvelle chaîne TV6, qui sera totalement consacrée au divertissement et au programme de Ramadhan. Elle succèdera à la A3 qui demeurera la chaîne de l'information. La nouvelle chaîne TV6 qui est passée, depuis hier, en HD assurera plus de 70% de la programmation de la télévision publique.
Dans le drama, après l'arrêt du principal feuilleton de la chaîne en 2020 «Le tunnel», la télévision publique qui a toujours plusieurs tours dans son sac, a repris une production qui était à l'arrêt depuis 2005. Un feuilleton qui n'avait pas été monté faute de financement. «Zenket Lahbal» (La rue de la folie) de Farid Benmoussa, avec la défunte Sonia. Le directeur de la programmation Aziz Kourta a affirmé que c'est pour rendre hommage à la grande comédienne que la télévision publique a décidé de débloquer un financement et de monter ce feuilleton qui était à l'arrêt depuis 2005. On retrouvera dans ce drama plusieurs têtes d'affiche du drama algérien avec 15 ans de moins à l'image de Mustapha Ayad, Rania Serouti, Bahia Rachedi, Rachid Lechea. La télévision publique mise également sur des grosses productions arabes, à l'image du feuilleton «Ennahath» avec la star algérienne dans le paysage audiovisuel arabe Amel Bouchoucha. Le feuilleton sera diffusé en soirée en même temps par TV6, Canal Algérie et la chaîne Dubaï TV durant 15 jours du Ramdhan. Durant la dernière quinzaine, TV6 diffusera le feuilleton arabe 2020 à succès «Essaher» avec Abed Fahd et Stéphanie Saliba. Un troisième feuilleton arabe sera également diffusé par TV6 avant El Adhan «Massafet Aman» et un feuilleton turc sera diffusé vers 13h30 «Effet», qui maintiendra la ménagère de -50 ans. La Télévision nationale misera également sur les sitcoms et plus précisément «Timoucha» de Yahia Mouzahem avec son actrice fétiche Mina Lachter. Il y aura également la série «Fina oua Alina», produite par Premium et qui réunira une pléiade de stars du comique à l'image de Farid Rocker, Hazim et Mourad Khan. Les situations seront toutes tournées à la Casbah. Il y aura également des shorts programmes de sept minutes à l'image de la caméra cachée d'Ahmed Riad, ou encore de «Amar Sechouar» avec Kamel Bouakaz. Canal Algérie aura également son programme personnel, puisque elle diffusera plusieurs sitcom et shorts programmes comme «Khalti Mounira», «Ahlem Assas» avec Zoubir Belhour ou encore «Manaskoun Maâk» avec Bouchra Okbi. Au total plus de 40 productions entre feuilletons, séries, sitcoms et programmes culinaires et divertissants. L'Entv avec notamment ses cinq chaînes Entv, Canal Algérie, TV4 amazighe et surtout TV6 se chargera de meubler la grille de programme de Ramadhan des Algériens. Enfin, dans la soirée, après minuit, la 6e chaîne diffusera pour la première fois des films algériens produits par le Cadc, dont la plupart ont été produits entre 2015 et 2018. Aussi, l'Entv mise aussi sur le sport avec, notamment les matchs de
l'équipe nationale et dans ce sens, TV6 diffusera les sept matchs de la CAN 2019 en Egypte suite à un accord avec beIN Sports.

Numidia Tv des shorts programmes et des rediffusions
L'autre chaîne qui risque de tirer son jeu du programme de ce Ramadhan en 2020 est Numidia TV avec plusieurs shorts programmes à l'image de la caméra sociale: «Aamak», qui revient sur les expériences sociales, d'une durée de 13 minutes, où est exposé pour chaque épisode un sujet social et humain dans l'optique de voir les multiples réactions des Algériens dans la rue, mais également «Casting», une camera cachée sous forme d'audition, et à chaque fois on essaie de les provoquer sans craindre de contre-attaque ou encore la caméra cachée «Ana oua radjli» qui teste les réactions des femmes qui ne comptent pas se laisser faire sur la volonté de leurs maris qui souhaitent la polygamie. Enfin «Haraj» un programme télévisé radiophonique d'une durée de 1h30 minutes, Tournées au quotidien en Live, tous les soirs des soirées ramadhanesques avec Brahim Irben. Numidia TV va également rediffuser certains sitcoms qui avaient fait son succès: «Talha sur mesure», «L'ascenseur», «Bou baltou», «Ramdan Fel Marikane», «Hadra Nkiya», «Rana Intik».

Djazairia One mise sur le feuilleton dramatique «Yemma»
Pour ce qui est d'El Djazaria One, la chaîne misera surtout sur son feuilleton phare, «Yemma», qui sera diffusé sur la chaîne El Djazairia One et sur la plateforme de Replay TMV sur YouTube. C'est le réalisateur tunisien Madih Belaïd qui a notamment réalisé «El Khawa» qui est à la mise en scène de ce drame psychologique époustouflant pendant cette crise sanitaire. «Yemma», c'est surtout un casting regroupant des stars du cinéma algérien à l'instar de Malika Belbey et Sid Ahmed Agoumi, mais aussi les acteurs de la nouvelle scène comme Mohamed Reghis, Mounia Benfeghoul et bien d'autres.
Enfin, la chaîne Ennahar TV qui est amoindrie par l'emprisonnement de son patron Anis Rahmani, misera sur les caméras cachées et les programmes de débats. Même choix pour El Bilad TV qui ajustera ses programmes entre caméras cachées et émission de débats. D'autres chaînes pourraient tirer aussi leur épingle du jeu, c'est le cas de la chaîne El Hayet Tv en hausse ces dernières années et El Fadjr TV.
Ainsi, le programme audiovisuel de Ramadhan de cette année, sera marqué par la concurrence entre TV6 et Echourouk TV, avec en embuscade la chaîne El Djazairia One et son feuilleton et Numidia TV et ses programmes de divertissement.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours