L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des partis démocrates nuancent leur position sur la question de l’ingérence

La barricade patriotique

Le rejet populaire de l’ingérence dans les affaires du pays, amène les partis de la famille démocrate à revoir leur copie.

Le Pacte pour l'alternative démocratique (PAD) est tiraillé par des positions qui commencent à se faire nuancer sur la question de la souveraineté nationale et les attitudes qui ont trait aux interférences et ingérences des puissances étrangères à travers leurs institutions et leurs satellites qui activent à l'intérieur comme à l'extérieur. Les forces politiques appartenant à la famille démocratique sont divisées et traversées par des approches disparates et antagoniques sur la question de l'ingérence dans les affaires de l'Algérie.
Cette nuance est palpable au niveau de certains courants qui constituent ce microcosme sans présence concrète sur le terrain des luttes et de la mobilisation populaire. Le ton souverainiste commence à se faire entendre pour la première fois depuis la création de cette structure nombriliste.
Cette nouvelle tendance pourrait précipiter l'éclatement et l'implosion de ce microcosme qui n'a pas eu le temps d'aller vers les états généraux comme cela a été projeté et conçu depuis la mise en branle de cette structure. Entre la position des souverainistes qui défendent l'unité nationale et qui condamnent l'ingérence étrangère dans les affaires du pays et celle des affidés de ladite ingérence en son sein, renseigne sur la réalité piteuse de ce conglomérat, mais aussi le retour de manivelle au plan de la vox populi qui s'est dressée tel un seul homme pour signifier à tout le monde que l'unité nationale et la souveraineté du pays sont une ligne rouge à ne pas franchir quoi qu'il adviendra.
Les réactions qui se font exprimer par le peuple et qui se vérifient y compris sur le Net et le monde virtuel, ont secoué les esprits pour ne pas dire qu'ils ont sommé tout le monde à cesser de verser dans la manipulation et le chantage comme prolongement au jeu scabreux des puissances étrangères et leurs «élites» gagnées à leur cause machiavélique.
Tout compte fait, la dynamique populaire qui est en train de prendre une nouvelle forme, avec plus de visibilité et de lecture judicieuse des enjeux, a interpellé certaines forces qui restent peu ou prou attachées aux valeurs de la République et de sa souveraineté inaliénable. L'effet populaire et son intransigeance quant à la question de l'ingérence dans les affaires du pays, a pu et su dénuder certaines forces politiques et courants qui ont manifesté une haine viscérale à l'égard du pays et de ses institutions. Ceux-là même seront aussi voués aux gémonies.
Mais une chose est sûre, la décantation est en train de s'opérer, c'est une manière d'avoir une grille de lecture politique en phase avec le processus en cours et ses retombées à court et à moyen terme.
La mobilisation de la société aidera davantage à mettre un terme à ces forces politiques qui obéissent à l'agenda tissé et concocté par leurs mentors de l'étranger dont le but est d'affaiblir le pays et créer une situation du chaos.
Le front intérieur est en train de se consolider grâce à la maturité du peuple algérien surtout quand il s'agit des intérêts vitaux du pays comme c'est le cas pour la question d'ingérence et d'interférence dans ses affaires.
De ce point de vue, les Algériens ne badinent pas, ils sont très hermétiques à ce genre d'agissements et de pratiques qui s'inscrivent en porte-à-faux par rapport aux intérêts stratégiques de l'Algérie.
Les forces vives et patriotiques sont interpellées pour redoubler de vigilance et de mobilisation pour contrer ces attaques qui ciblent le pays par des forces impérialistes et expansionnistes aidées par des vassaux et de leurs sbires de l'intérieur.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours