L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Aéroport Houari Boumediene-Alger

Ils tentaient de fuir avec 118500 euros

La réouverture partielle des frontières aériennes, fin août dernier, semble être une aubaine pour les trafiquants en tous genres. Depuis cette date, les services de la police des frontières ont réussi à déjouer plusieurs tentatives de contrebande. Selon un communiqué rendu public, hier, par la direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn), la police des frontières de l’aéroport international Houari Boumediene-Alger a arrêté deux personnes, avec un montant de 118500 euros. Ces dernières s’apprêtaient à quitter les lieux en direction de l’aéroport de Dubai. Par ailleurs, la même source a fait savoir qu’après l’achèvement de la procédure judiciaire, les deux suspects on été transférés vers les autorités judiciaires compétentes, afin de connaître plus sur les circonstances de ce fait. Au début du mois, des voyageurs ont tenté de s’échapper avec 15800 euros au départ de l’aéroport international d’Oran, Ahmed Ben Bella. Fin octobre dernier, une hôtesse de l’air de la Compagnie aérienne nationale, Air Algérie, avait trouvé 3 kg de bijoux en or et 96000 euros dissimulés dans un avion en partance pour Dubai. Auparavant, cinq stewards algériens, dont un binational (franco-algérien) travaillant à Air Algérie ont été impliqués dans un réseau de recel de téléphones, bijoux et ordinateurs volés. Il est également utile d’indiquer que les tentatives de conrebande sont très souvent déjouées par les éléments de la police des frontières, et ce, dans les différents aéroports de pays.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours