L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ouargla

Enlevé, le nouveau-né retrouvé

La sorcellerie et le charlatanisme seraient à l’origine de son enlèvement.

Les recherches et les investigations immédiatement lancées par les services de sécurité de la wilaya de Ouargla ont permis de sauver in extrémis la vie d’une nouveau-née.
Le bébé avait été enlevé à la veille de la fête de l’Aïd El-Adha, de L’Etablissement hospitalier spécialisé Mère et enfant, Omar Boukhris, localisé à Ouargla. L’annonce de sa disparition avait provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux. Tout a commencé dans l’après-midi de samedi dernier, après la confirmation de l’enlèvement du bébé.
L’information avait vite fait le tour de la Toile. Au fur et à mesure que le temps passait, l’espoir de la retrouver s’amenuisait. Cela étant donné que même après la visualisation des vidéos filmées par les caméras de surveillance de l’hôpital, il était quasiment impossible de reconnaître la personne ayant kidnappé la nouveau-née, puisqu’il s’agissait d’une femme habillée en Nikab. Suite à l’incident, la famille du bébé, originaire de la commune de Rouissat, ses proches ainsi qu’un certain nombre de bénévoles, se sont rassemblés devant le siège de l’EHS précité pour protester et dénoncer l’incident et exiger une condamnation des responsables».
Les heures passaient et la vie les a surpris au moment où ils ne s’y attendaient pas. Le bébé a été retrouvé et la mise en cause arrêtée.
Les policiers détenaient la bonne piste cette fois-ci. La libération de la nouveau-née a été réalisée suite à l’exploitation par les mêmes services, d’informations faisant état de pleurs de bébé, émanant du domicile d’une femme n’ayant pas d’enfant.
Le signalement est un geste simple, mais qui peut sauver des vies. L’action policière a été aussitôt menée et on parle d’autres personnes arrêtés.
La principale accusée arrêtée aurait fait appel à des complices pour réaliser le kidnapping hollywoodien. Dans ce sillage, il est évident de noter que quelles que soient les circonstances de ce rapt, la législation en vigueur, conforte la rapidité dans le traitement judiciaire de ce genre d’affaires et autres qui entrent dans le cadre de la protection de l’enfance.
L’affaire promet des rebondissements. En attendant les résultats de l’enquête ouverte par les services compétents, pour déterminer les circonstances de l’enlèvement, la piste de la sorcellerie est privilégiée. Selon les riverains, la sorcellerie et le charlatanisme seraient à l’origine de l’enlèvement de la nouveau-née à Ouargla. On évoque même le fait que la mise en cause principale dans cette affaire a reconnu avoir enlevé la petite fille pour s’adonner à des rituels de sorcellerie. La raison ? Le bébé présente des caractéristiques particulières ; elle est née le jour de Arafa.
L’affaire est en justice et les parents de la victime, leurs proches et aussi l’opinion publique attendent que justice soit rendue, afin que nul n’oublie et pour que d’autres enfants soient à l’abri. Ce que ces fillettes ont subi, tire la sonnette d’alarme, encore une fois, sur ce phénomène qui avait disparu pendant de longue années. On se rappelle d’autres cas qui ont fait couler beaucoup d’encre et traduits en justice. Si la fin a été heureuse pour la nouveau-née, d’autres ont été retrouvées assassinés pour servir à des magouilles et des intrigues.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours