L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Complexe Sider El Hadjar d'Annaba

Du coke russe pour le haut-fourneau

Cet accord redynamisera le complexe confronté depuis quelques années à des difficultés l'ayant empêché d'atteindre un niveau de rentabilité garantissant l'équilibre financier.

Un cargo en provenance de Russie et transportant une cargaison de 34000 tonnes de Coke a accosté ce samedi au port commercial d'Annaba. Une cargaison ayant permis la remise en marche du haut-fourneau n°2 du complexe sidérurgique Sider El Hadjar, a indiqué un communiqué du groupe industriel Sider Annaba. Ce chargement sera suivi, incessamment, d'une autre cargaison estimée à plus de 17 000 tonnes, a ajouté la même source. De par cet accord, l'espoir est revenu pour toute l'équipe dirigeante et les sidérurgistes en particulier.
L'accord intervient également, alors qu'une flambée des prix a touché ce combustible sur les marchés mondiaux, qui a dépassé les 840 dollars la tonne, notamment après le déclenchement du conflit russo-ukrainien. L'opération s'inscrit dans le cadre d'un accord d'approvisionnement conclu entre le complexe Sider El Hadjar d'Annaba et le fournisseur russe Black Rabbit Dmcc sous l'égide du groupe algérien Imital en vue de fournir cette matière première nécessaire au fonctionnement du haut-fourneau qui représente le nerf du cycle productif de l'usine d'El Hadjar et lui permettre de surmonter les difficultés d'approvisionnement en coke enregistrées sur le marché mondial, a précisé dans le communiqué le directeur des relations publiques du groupe industriel Sider, Hichem Bammoune.
Selon le même responsable, le Groupe Imetal a acquis cette marchandise à un prix compétitif de 600 dollars la tonne au lieu de 800 dollars la tonne. Ce qui a permis un gain estimé à 3.855.074 dollars dans l'acquisition de 18534 tonnes de charbon. Selon le même communiqué, une seconde cargaison de 26.000 tonnes de coke du même fournisseur est attendue au port d'Annaba afin de porter la quantité totale acquise par le complexe Sider El Hadjar à 60.000 tonnes...
Rappelons que, le complexe d'El Hadjar a besoin d'un stock de 50000 tonnes pour assurer une autonomie d'un mois. Mais une question s'impose: le complexe Sider, avec cet accord algéro-russe, a-t-il assuré définitivement l'approvisionnement du haut-fourneau n°2 en coke? 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours