L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Pénétrante de Béjaïa

Des retards inadmissibles!

Le chef de l’exécutif met la pression sur l’entreprise chinoise pour livrer un nouveau tronçon à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance.

Le wali de Béjaïa a reçu le directeur général de la China Railway Construction Corporation (Crcc), chargée de la réalisation de la pénétrante autoroutière reliant Béjaïa à l'autoroute Est-Ouest, en présence du directeur des travaux publics. S'agissant du respect des délais, le wali a exprimé son «mécontentement face au retard enregistré dans les reliquats de ce projet très attendu par les citoyens de la wilaya de Béjaïa», indique un communiqué de la wilaya de Béjaïa, non sans avoir au préalable écouté les inquiétudes suscitées par le directeur général de la société chinoise. Lors de sa rencontre avec les responsables de l'entreprise, le premier responsable de la wilaya a souligné «la nécessité de renforcer les équipes avec les moyens humains et matériels nécessaires et d'accélérer la cadence des travaux pour achever la section s'étendant de Sidi Aich à Takerietz pour sa mise en service ainsi que les parties restantes du projet autoroutier». La célébration du 60e anniversaire de l'indépendance approche à grands pas. Le tronçon annoncé pour l'inauguration à l'occasion de la célébration de cette date historique n'est pas tout à fait prêt. Les autorités de la wilaya ne veulent surtout pas manquer à leur promesse faite il y a quelques mois quant à la livraison de ce tronçons le 5 juillet prochain. Ce qui explique en partie cette «convocation» du directeur de l'entreprises chinoise en charge de la réalisation du projet de la pénétrante autoroutière, joignant le port de Béjaïa à la localité d'Ahnif (wilaya de Bouira) sur une distance de 100 km. Le wali de Béjaïa, Kamel Eddine Kerbouche, avait lui-même annoncé ce délai arrêté à l'issue d'une réunion de coordination algero-chinoise, qui a regroupé il y a près de deux mois au siège de la wilaya les gestionnaires du consortium chinois, Crcc, en charge du projet, en présence de l'ambassadeur de la République de Chine en Algérie, Li Lianhe et les responsables locaux, notamment les responsables chargés des travaux publics.
Actuellement, 62 km de son itinéraire total sont achevés et fonctionnels, notamment les sections Ahnif- Akbou (42 km), Akbou-Takerietz (10 km) et Timezrit-Amizour (10 km). Or, il reste encore l'itineraire de Takerietz à Timezrit (20 km) puis Amizour, achevée en grande partie, mais non ouverte à cause de problèmes techniques ou inhérents à des oppositions de riverains.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours