L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Face à une situation sanitaire chaotique

Des partis réagissent

Le FFS et le MSP formulent des propositions…

Devant une situation épidémiologique préoccupante, la classe politique réagit. Face à ce cataclysme sanitaire, le membre de l'instance présidentielle du FFS, Hakim Belahcel appelle, dans un post sur Facebook, les autorités du pays à prendre immédiatement «des mesures sociales concrètes afin d'amortir l'impact de ce tsunami socio-sanitaire sur l'écrasante majorité du peuple algérien». Il s'agit d'assurer «la couverture financière effective et intégrale, des frais que supposeraient la prise en charge médicale de cette pandémie..». Il s'agit aussi de décréter «un confinement général ou limité dans les localités qui connaissent une forte contamination...». Le docteur Belahcel déplore sur sa page facebook, «le manque de moyens de réanimation, de générateurs d'oxygène médical et d'autres consommables dans les infrastructures sanitaires alors qu'elles sont débordées par l'afflux massif de malades». Ce qui est incompréhensible, regrette-t-il: « notre système médical, nos infrastructures et nos capacités à prévenir et à circonscrire le reflux de cette tempête virale demeurent dérisoires». Dans le même sillage, il dénonce «la confusion générale en matière de statistiques». «Nous regrettons surtout l'absence de statistiques fiables et scientifiques qui permettent dans d'autres pays, européens notamment, à connaître les périmètres des clusters et les catégories des personnes les plus touchées...». Le MSP, de son côté, s'est fendu d'un communiqué dans lequel il appelle le gouvernement et les autorités publiques «à assumer leur responsabilité pour faire face à la situation et apporter des solutions à la grave situation épidémiologique qui sévit dans le pays». Il a formulé certaines propositions comme la généralisation de la vaccination, la prise de mesures préventives, sociales et économiques, ainsi que la facilitation les démarches aux associations et particuliers voulant apporter leur aide». Dans ce sillage le parti de Makri exhorte les «organisations de le société civile, les commerçants et les bienfaiteurs à travers le pays, ainsi que la communauté algérienne à l' étranger, à se mobiliser pour contribuer à assurer les besoins en oxygène, en divers moyens de dépistage (...) dans la mesure du possible». Enfin, le MSP estime que les médias et les mosquées doivent sensibiliser quant aux dangers de l'épidémie. Le mouvement El-Bina a lancé un appel aux organisations de la société civile à apporter leur solidarité face à la pandémie. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours