L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Bouira au rendez-vous

Le Wali de Bouira, Lekhal Ayat Abdessalam, n’a pas manqué de rappeler les nobles missions accomplies par les journalistes.

a l'occasion de la Journée mondiale de la liberté d'expression coïncidant avec le 3 Mai de chaque année, une belle cérémonie d'hommage à l'adresse des praticiens de la presse locale et nationale a été organisée par la wilaya de Bouira. C'était à la fin de la semaine dernière, à l'amphithéâtre du Centre culturel Issiakhem que se sont rassemblés les journalistes et correspondants de presse de la wilaya de Bouira. La cérémonie était d'abord une journée d'étude animée par des professionnels de différents secteurs en rapport avec le monde de la presse, à savoir le directeur de la radio locale de Bouira, une juriste, une académicienne universitaire dans la communication et enfin des journalistes. La juriste, avocate au bâtonnat de Bouira a axé dans sa communication sur les différents textes régissant la pratique journalistique. Elle a rappelé, par ailleurs, quelques acquis en matière de droits au profit des journalistes. Quant à la spécialiste en communication, enseignante à l'université de Bouira, elle a fait la genèse de la presse, notamment en Algérie. Elle a touché aux principes fondamentaux de la profession, particulièrement l'éthique et la déontologie. Le directeur de la radio locale de Bouira, Ahmed Hamache, est revenu quant à lui, sur l'histoire de la presse en Algérie, en général et de la radio algérienne en particulier. Le conférencier a rappelé les difficultés de l'exercice du journalisme radio d'il y a plusieurs années à cause des moyens techniques de travail, allant des outils d'enregistrement aux montages, mixages et autres. Ahmed Hamache a affirmé que l'évolution de la technologie est d'un grand apport pour la profession du journaliste radio. Pour leur part, les journalistes dans leurs communications, sont revenus sur l'évolution de la presse et la modernisation des moyens utilisés par rapport aux années précédentes.
À la fin des interventions, l'ensemble des journalistes et correspondants a été symboliquement honoré par le wali de Bouira Lekhal Ayat Abdessalam, qui n'a pas manqué de rappeler les nobles missions accomplies par les journalistes, notamment pour leur mise en valeur auprès des citoyens lors des différents événements nationaux et internationaux. Lekhal Ayat Abdessalam a également rendu un vibrant hommage à la presse locale «grâce à cette presse on est mieux informé de la réalité du vécu des citoyens dans les quatre coins de la wilaya» avouera-t-il. À la fin de la cérémonie, l'ensemble de la famille de la presse de Bouira a été honoré et également des personnalités de la presse nationale y étaient conviées, à l'exemple de l'un des pionniers de la presse algérienne depuis les années 70, Ahmed Fattani, qui a été l'invité d'honneur à cette commémoration. Pour rappel, c' est l'un des enfants de Bouira qui a pu percer et atteindre le sommet dans le domaine de la presse. Il a débuté sa carrière journalistique en 1969 au sein du prestigieux journal etatique El Moudjahid. En 1986, il sera nommé directeur du grand bureau de l'agence officielle APS à Tunis. Il a été alors accrédité auprès du gouvernement tunisien, auprès de la Ligue arabe, auprès de l'OLP, auprès de la Jamahiriya libyenne et auprès de Malte. Après son retour à Alger, Ahmed Fattani a créé en 1992 le prestigieux quotidien Liberté, suivi en 2000 de L'Expression. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours