L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

FAUX BARRAGE À MILIANA ET BOMBES À CHLEF ET HAMMAM RIGHA

8 morts et 35 blessés

Il y a un mois, la vigilance des citoyens avait permis de découvrir et de neutraliser un engin meurtrier.

Dans la soirée de jeudi à vendredi, un faux barrage a été dressé par un groupe terroriste sur la route Miliana-Aïn Torki. Les terroristes ont intercepté un véhicule Jetta dans lequel se trouvaient trois personnes qu´ils ont criblées de balles. Au cours de leur retraite, les assaillants ont intercepté un autre véhicule dans lequel se trouvait un passager qu´ils ont assassiné.
Le bilan qui s´élève ainsi à six morts et plusieurs dizaines de blessés, renseigne sur la folie meurtrière qui anime les groupes armés ou du moins ce qu´il en reste.
Les commanditaires du crime ont récidivé, hier, en déversant leur haine sur la paisible localité de Chlef où ils ont fait exploser deux engins de fabrication artisanale.
C´est vers 10 h que la première bombe a explosé à l´entrée sud du marché hebdomadaire. L´explosion a fait deux blessés, dont un grièvement atteint, transféré à l´hôpital de Ouled Mohamed. Alors que la population était encore sous l´effet de l´attentat, une deuxième bombe a explosé à l´entrée du jardin public mitoyen à la station des transports interurbains. Un quinquagénaire, qui avait l´habitude de vendre des bonbons et des cigarettes à cet endroit, a péri déchiqueté par l´explosion. Deux enfants, qui passaient par le jardin public, ont été, eux aussi, grièvement atteints.
Des informations de la région ont laissé entendre que deux autres engins, programmés pour exploser quelques minutes après les premières bombes, ont été neutralisés par les artificiers de la police.
Il y a un mois, la vigilance des citoyens avait permis de découvrir et de neutraliser un engin dissimulé à l´entrée du marché hebdomadaire. La bombe, de forte intensité, était programmée pour faire un grand nombre de victimes. La région de Chlef semble devenir un enjeu pour les rescapés des GIA qui veulent s´y incruster ou encore y mener une guerre contre les repentis de l´AIS, dont un bon nombre habite la région.
Chlef, considérée comme un fief des troupes de Benaïcha, est devenue une cible privilégiée des groupes armés qui, conscients de sa position géographique, veulent s´y installer pour pouvoir contrôler les voies de passage vers l´est, l´ouest ou encore le sud du pays.
Le Gspc, Katiba el-Ahouel, Houmat Eddaoua Essalafia ou encore les rescapés des GIA, tous veulent contrôler la région en y faisant régner la terreur. Leurs premières cibles semblent être les citoyens, les repentis et les membres des GLD comme cela s´est produit mardi dernier, quand un ancien moudjahid a été froidement assassiné par un groupe armé.
Par ailleurs, une autre bombe a explosé en plein centre-ville de Hammam Righa dans la wilaya de Aïn Defla, faisant un mort, A. Benhamiche, âgé de 52 ans, et blessant quatre personnes.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours