L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La minoterie «Seybouse» au centre d'un scandale

6 Personnes placées sous mandat de dépôt

L'affaire se rapporte à des agissements commerciaux frauduleux, dont faux et usage de faux, surfacturation...

Un panel de cadres, de responsables et de clients, impliqués dans un scandale lié au trafic des produits subventionnés, à savoir la poudre de lait et le blé. Ainsi, pas moins de 16 individus, dont deux cadres de l'Office régional du lait et des produits dérivés de la wilaya d'Annaba, ont été déférés en fin de semaine écoulée,devant le magistrat instructeur relevant du tribunal d'Annaba, apprend-on de source sécuritaire. Selon les informations apportées par la même source, l'affaire se rapporte à des agissements commerciaux frauduleux, dont faux et usage de faux, surfacturation, participation à la dilapidation et utilisation illégale de deniers publics, entre autres faits relevant de la corruption.
Aux termes de l'instruction, six parmi les présumés accusés ont été placés sous mandat de dépôt, tandis que sept, dont, la directrice, le chef de la production et celui du service de commercialisation, sous contrôle judiciaire. Même mesure retenue pour les deux cadres régionaux de la wilaya d'Annaba, pendant que trois autres ont été libérés. Cette affaire, selon la même source, porte sur la manipulation malveillante des matières premières, les produits céréaliers et la poudre de lait subventionnés par l'Etat, relevant du Complexe industriel et commercial Seybouse d'Annaba (CIC). Ce scandale qui vient une fois de plus éclabousser deux entreprises de l'Etat, relevant du CCI, est survenu suite à une information judiciaire, engagée sur instruction des instances judiciaires de la wilaya d'Annaba, nous dit-on.
Pris en charge par les éléments de la Gendarmerie nationale d'Annaba, au bout de plusieurs mois d'investigations, les enquêteurs sont parvenus à mettre à nu des agissements frauduleux, voire mafieux, touchant au blé dur et tendre ainsi qu'à la poudre de lait, ont fait savoir nos sources. Les agissements douteux ont trait, entre au-tres, à la distribution et la facturation des matières premières et la transformation de la poudre de lait en produit liquide.
Le rapport d'investigations de la Gendarmerie nationale, a expliqué notre source, a révélé la présence d'anomalies, dont, entre autres, les analyses, le volume et les quantités utilisées, à travers la réduction des doses de pasteurisation. Idem pour les produits céréaliers, le blé tendre et dur. Une matière première vendue dans plusieurs wilayas de l'Est du pays, à l'état brut sans aucune transformation.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours