L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur les investissements

233 projets déjà inscrits

Le directeur général de l’Aapi mise sur le doublement des dépôts de dossiers d’investissement dans les tout prochains jours.

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les investissements quelque 233 projets ont été inscrits à travers le pays. Le directeur général de l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (Aapi), Omar Rekkach, qui a fait cette annonce, hier, à partir de Mostaganem a également révélé que ces projets totalisent des investissements d'un montant de 44 milliards de dinars. Ramené à la monnaie dominante du moment, cette somme représente quelque 350 millions de dollars. Pour tout observateur étranger, pareille niveau d'investissement, en un laps de temps inférieur à trois mois, est appréciable et témoigne d'une dynamique économique intéressante. Durant cette même période, Rekkach retient un potentiel de quelque 5 800 emplois que généreront ces investissements. Ce potentiel de postes de travail en si peu de temps signifie, pour ces mêmes observateurs, une poussée intéressante dans le pouvoir d'achat en général. Cette première fournée d'investisseurs, sitôt les nouveaux mécanismes de l'investissement installés, renvoie à une véritable «soif» de la communauté d'affaires nationale et informe sur le retour de la confiance entre la sphère économique et l'administration. Il va de soi que c'est la simplification de l'acte d'investir, à travers une architecture identifiée et un niveau de recours qui remonte jusqu'à la présidence de la République, qui explique cet engouement qui étonne certains spécialistes, visiblement en décalage avec la nouvelle réalité du terrain.Le directeur général de l'Aapi mise sur le doublement des dépôts de dossiers d'investissement dans les tout prochains jours. Ce qui serait un véritable exploit et peut étonner les plus optimistes, à commencer par les membres du gouvernement eux-mêmes. Rekkach motive sa prévision qu'il estime objective, par un afflux très important de porteurs de projets auprès des guichets uniques de l'Agence à travers le pays. Il est entendu que face à un volume aussi important, les préposés aux guichets uniques se doivent d'être à la hauteur pour traiter les dossiers en temps et en heure, même si la mission peut ne pas paraître de tout repos. Le succès de la loi sur les investissements et par conséquent la relance économique dans tous les territoires de la République est fonction de l'efficacité des guichets uniques. Visiblement conscient de la responsabilité de l'Agence qu'il dirige, Rekkach a réaffirmé l'engagement des pouvoirs publics à contribuer à améliorer le climat des affaires dans le pays. Et pour cause, des investisseurs étrangers, tout aussi intéressés, attendent les premiers résultats des guichets uniques pour venir frapper à la porte de l'Aapi. Il reste qu'une pièce importante manque au puzzle et qu'attendent les investisseurs nationaux et étrangers. Il s'agit de la loi sur les zones industrielles.
L'avant-projet est actuellement au niveau du secrétariat général du gouvernement. Un cadre du ministère de l'Intérieur, Youssef Roman, a révélé que ladite loi sera promulguée en même temps que ses textes d'application.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours