L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

ONU/Conseil de sécurité

Consultations sur la situation en Libye

Un rapport de la Banque mondiale publié en janvier estime que les dommages et les pertes causés par les inondations qui avaient fait ravage dans le pays, s’élèvent à 1,7 milliard de dollars, soit environ 3,6 % du produit intérieur brut de la Libye en 2022.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu hier une séance d'information publique, suivie de consultations à huis clos, sur la situation en Libye. Le représentant spécial et chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL), Abdoulaye Bathily, a fait le point sur les derniers développements dans le pays, dont les volets sécuritaires et humanitaires, entre autres. Le président du Comité des sanctions contre la Libye de 1970, l'ambassadeur Kazuyuki Yamazaki (Japon), présentait, de son côté, les activités du comité. Lors de la réunion, Bathily devait informer les membres du Conseil de l'impasse politique dans laquelle se trouve la Libye, qui persiste depuis le report indéfini des élections nationales libyennes qui étaient prévues pour décembre 2021. Dans ce contexte, les Nations unies et les acteurs nationaux ont concentré leurs efforts sur la facilitation d'un accord sur une nouvelle feuille de route pour des élections nationales visant à unifier le gouvernement divisé du pays. Pour tenter de sortir de l'impasse, la MANUL a annoncé en novembre 2023 que M. Bathily avait invité les principales parties prenantes institutionnelles libyennes à une réunion afin de parvenir à un règlement des questions électorales contestées. Lors de la réunion, le chef de la MANUL devait également informer le Conseil de la situation en matière de sécurité en Libye. La situation humanitaire dans le pays devait également être au centre de la réunion. Un rapport de la Banque mondiale publié en janvier estime que les dommages et les pertes causés par les inondations qui avaient fait ravage dans le pays, s'élèvent à 1,7 milliard de dollars, soit environ 3,6% du produit intérieur brut de la Libye en 2022. Lors de la réunion d'information programmée dans la soirée d'hier, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU, Abdoulaye Bathily devait également décrire les progrès accomplis sur la voie de la réconciliation nationale, qui est soutenue par l'Union Africaine (UA). Le 5 février, le Comité de haut niveau de l'UA sur la Libye, présidé par le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, a tenu un sommet à Brazzaville, qui a débouché sur une déclaration finale saluant la récente décision du Comité préparatoire de la Conférence inclusive sur la réconciliation nationale - une entité de planification conjointe composée de représentants de l'UA et de la Libye et dirigée par le Conseil présidentiel libyen - d'organiser la conférence le 28 avril dans la ville de Syrte.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours